jeudi02mars
Femmes rassemblées devant l'ordinateur

Avec les rendements de l’assurance-vie qui ont baissé, la cote de popularité de ce contrat a aussi régressé en laissant penser que les épargnants seraient en train de tourner le dos à l’assurance-vie. Pourtant, il est encore possible de faire de bonnes affaires, à condition de bien choisir le type de contrat à souscrire.

Les rendements de l’assurance-vie dégringolent. En effet, les rendements des obligations achetées par les assureurs sont en baisse et tendent à atteindre 0%. Mais ce n’est pas pour autant que les contrats d’assurance-vie ne soient plus intéressants.

Grâce au stock accumulé pendant les années passées et nette d’inflation, l’assurance-vie est toujours attrayante du fait qu’il s’agit d’un placement liquide et sûr.

D’ailleurs, ce contrat demeure fiscalement très privilégié en permettant de transmettre un capital sans ou peu de droits de succession.

Ce placement a acquis une assez grande dimension dans le patrimoine des Français, avec plus de 1 700 milliards d’euros qui représente près de 16% de la fortune totale des ménages. Mais pour encore plus d’économies et d’avantages, de plus en plus deFrançais se tournent vers un contrat en ligne.

Souscrire à une assurance-vie en ligne

Il s’agit d’une assurance-vie accessible via internet. De nombreux sites existent actuellement et derrière ces sites se trouvent les mêmes assureurs traditionnels.

D’après un récent sondage Ipsos pour le site Internet Assurancevie, le recours à ce canal de distribution progresse fortement. Aujourd’hui, 9% des nouveaux contrats sont effectués sur la toile, alors que ce pourcentage n’était que de 4% il y a cinq ans.

Parmi les personnes qui projettent de souscrire à un contrat d’assurance-vie, 61% déclare songer à le faire en ligne. D’ailleurs, notamment grâce à une collecte atteignant 175 millions d’euros en 2016, LinXea connait une ascension éclatante en dépassant la barre symbolique des 25 000 clients avec 1 milliard d’euros d’encours sous gestion.

Actuellement, les dix-huit assureurs qui se partagent l’activité gèrent 50 milliards d’euros sur un total de 1 700 milliards, soit 3% de l’encours total.

Un placement en ligne qui nécessite une faculté et une autonomie

Souscrire à un contrat via Internet n’est pas à la portée de tous, non pas financièrement, mais du fait qu’il faut être familiarisé avec Internet, et surtout être capable de se débrouiller face à la complexité de l’offre et à la technique du online.

Une fois devant son écran, le titulaire de l’assurance-vie en ligne devra disposer de bonnes connaissances concernant la gestion de son contrat et le choix des fonds dans lesquels il va investir. Il faut également avoir la capacité de comprendre les explications données permettant de gérer un tel produit d’épargne, car l’assurance-vie est une sorte d’enveloppe dans lequel il faudra bien savoir ce qu’on met, d’autant plus que le choix est très large allant jusqu’à plusieurs centaines d’options.

De ce fait, placer en ligne nécessite de l’autonomie et plus de responsabilité. Le président du site Internet Assurancevie, Edouard Michot, souligne que « cette démarche nécessite en effet plus d'autonomie de la part des épargnants ».

Cependant, la majorité des assureurs du web proposent des services d’assistance, de conseil et de suivi, notamment pour pallier ce problème. Les sites fournissent également des questions-réponses, des fiches pratiques ainsi que des aides dans des fenêtres pop-up pour aider au mieux le souscripteur dans les démarches à suivre.

Olivier Fliche, directeur du contrôle des pratiques commerciales à l’Autorité des contrôles (ACPR), l’organe de supervision français de la banque et de l’assurance, explique que « en face-à-face, si un conseiller perçoit une hésitation chez le client, il va y revenir en détail et expliquer. Derrière un écran, on ne voit pas ce qu'il ne comprend pas. ». Cependant, tout repose sur la faculté du client à se débrouiller avec.

De meilleurs rendements et moins de frais

La souscription à une assurance-vie sur Internet séduit de plus en plus de personnes en offrant de meilleurs rendements, mais les plus grands avantages de ce type de contrat sont les frais réduits.

En effet, d’une manière générale, ceux qui souscrivent à un contrat en ligne n’ont à payer aucun frais sur versement, d’autant plus que les frais de gestion annuels sont nettement moins élevés que sur un contrat d’assurance-vie classique, c’est-à-dire environ 0,6% contre 1%.

De plus, les performances des fonds en euros des assurances-vie sur Internet sont généralement plus intéressantes que celles des contrats traditionnels.

En ce qui concerne la sécurité, il n’y a aucun soucis à se faire, les assureurs en ligne sont les mêmes que ceux des établissements traditionnels, seul le mode de communication a changé.

Le contrat d’assurance vie en ligne s’avère plus rapide et efficace, il faut cependant bien connaître les modalités de souscription qui s’y rapportent.

A découvrir également

  • La Banque de France s’inquiète de l’érosion du rendement des contrats d’assurance-vie
    27/01/2022
  • Fonds en euros : attention à ne pas les enterrer trop vite
    27/01/2022
  • 2021 marque le regain de forme de l’assurance-vie
    19/01/2022
  • Fonds en euros : nos solutions pour éviter de perdre de l’argent
    12/01/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt