mardi21novembre
clients et conseiller

Dans les 30 années à venir, 16 trillions de dollars seront transférés à la génération future, par les familles les plus fortunées. Cette situation fait appel à l’expertise des planificateurs successoraux et fiscaux. Comment faire pour s’assurer de la bonne gestion de son patrimoine en assurance-vie ? Éléments de réponse !

La gestion et la transmission d’un patrimoine ne sont pas tâches faciles. Bien que plusieurs alternatives puissent s’offrir aux clients, dont les familles fortunées, l’assurance-vie reste le placement le plus sollicité.

Pour mieux gérer ce placement, la meilleure solution serait de s’adresser à un expert. Fort en conseils et en expériences, ce dernier pourra administrer au mieux le compte de l’assuré : vérifier la situation du souscripteur et lui proposer la meilleure alternative selon sa nationalité et son budget, surveiller l’état et l’évolution des tarifs, aider à la diversification de ses investissements. En somme, il est primordial que banquier et souscripteur travaillent en étroite collaboration.

Gestion de patrimoine, les éléments à prendre en compte

Le transfert optimisé d’un patrimoine dans sa totalité est une tâche complexe. Pour y parvenir, il est recommandé de commencer le plus tôt possible. En effet, pour un professionnel du domaine successoral, chaque famille est unique : par exemple, effectuer le transfert au bon moment, au bon bénéficiaire dépend d’une famille à une autre.

Dans la réalité, 82% de la richesse mondiale est détenue par les individus appartenant à la tranche d’âge de moins de 50 ans. De ce fait, l’âge moyen d’une personne très fortunée est de 58 ans.

L’assurance-vie peut représenter une solution, à condition de suivre de près son évolution fiscale ainsi que la règlementation du pays de résidence de son souscripteur. Par ailleurs, ce placement bénéficie habituellement de plus de privilèges que les autres détentions directes de portefeuille ainsi qu’une fiscalité intéressante.

En outre, ce produit a l’avantage de bénéficier du soutien politique de plusieurs gouvernements qui désirent stimuler l’épargne publique.

Pour une bonne gestion du patrimoine, il est recommandé de toujours prendre ses décisions à l’échelle internationale. En effet, 20% des personnes les plus fortunées ont une résidence dans au moins 3 pays. Cette situation est influencée par 3 facteurs : la sécurité personnelle, le style de vie et la sécurité du capital. Les statistiques démontrent que :

  • 32% des familles les plus fortunées prévoient une acquisition immobilière, en dehors de leurs pays de résidence dans les 2 années à venir. Pour les résidents d’Amérique Latine, en Russie, au Moyen-Orient et dans les anciennes Républiques Soviétiques.
  • Les personnes les plus fortunées dépensent annuellement une somme supérieure à 2,4 milliards de dollars, dans l’acquisition d’une nouvelle nationalité.

Conseils pour protéger son investissement

Pour se protéger des aléas du marché financier, il est recommandé de diversifier ses investissements entre industries, pays, classes d’actif et devises. C’est ainsi que, malgré la mesure de protection imposée par le triangle de sécurité luxembourgeois, qui garantit le souscripteur en assurance contre la faillite des banques dépositaires et des compagnies d’assurances vies, les clients privilégient la diversification de leurs avoirs.

Il est par ailleurs essentiel de collaborer avec des assureurs-vie qui maîtrisent l’évaluation ainsi que la maintenance des actifs non traditionnels, par le biais d’une documentation et d’un audit régulier.

En outre, il est conseillé pour les clients de suivre l’évolution des tarifs. En effet, les familles fortunées sollicitent souvent des experts afin d’analyser le caractère pérenne ou non des dépenses dans le cadre d’une assurance-vie.

Une assurance-vie permet, certes, l’organisation d’une succession, mais elle assure également un accès permanent et flexible au capital, au cas où le souscripteur a un besoin urgent de liquidité. Avec la digitalisation des formules en assurance-vie, il est aujourd’hui possible d’accéder à ces liquidités à tout moment, où que l’on soit.

Cette digitalisation permet également de personnaliser et de télécharger les relevés du capital déposés auprès de différentes banques et des certificats fiscaux adaptés au pays de résidence du souscripteur. Elle automatise également les processus de rachats partiels des contrats d’assurance, afin d’optimiser l’expérience et la satisfaction client.

Quant à l’assurance-vie en unités de compte, elle n’est certainement pas adaptée à tout le monde, malgré sa flexibilité. Afin d’obtenir les résultats escomptés (efficacité et performance du contrat d’assurance-vie), les familles fortunées devraient collaborer avec leurs banquiers, assureurs-vie ou conseillers.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    L’ISR, le prochain relais de croissance incontournable de votre portefeuille ?
    25/11/2022
  • Image actualite 2
    La remontée des taux rebat les cartes pour le marché obligataire
    24/11/2022
  • Image actualite 3
    5 idées reçues sur l’assurance vie
    22/11/2022
  • Image actualite 4
    Assurance vie : ces sommes qui pourraient bientôt être rendues aux épargnants
    16/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt