mercredi27septembre
Placement de contrat assurance vie

De nombreuses alternatives d’investissement demeurent possibles pour les détenteurs de contrats d’assurance-vie. On compte principalement le Fonds Euro-croissance, le fonds diversifié investi en Bourse, le fonds euros dynamique ou immobilier, etc. David Charlet, président de l’Anacofi ou association professionnelle des entreprises de courtage et de conseil en banque, finance et assurance livre ses précieux conseils.

L'Euro-Croissance est un support rationnel installé depuis quelques années et caractérisé par un rendement davantage important que celui du fonds en euros classique. Les fonds euro immobiliers, quant à eux, sont des supports également à forte rentabilité, mais dédiés pour les investisseurs qui placent en même temps une partie de leurs fonds en unités de compte.

Outre cela, on note les fonds euros dynamiques, connus pour sa sensibilité aux actions. Par conséquent, l’accès à ces fonds est désormais réglementé.

Après le fonds en euros, les unités de compte figurent parmi les formes de support les plus adoptées par les épargnants. Rappelons que le fonds en euros est fortement marqué par la baisse incessante de son rendement depuis des années.

Différentes catégories de supports au choix

L’Euro-Croissance est un fonds techniquement rationnel, mis en place par le précédent gouvernement, qui offre aux investisseurs un rendement au-delà de celui du fonds en euros classique, mais avec une garantie à terme et moins de liquidité.

Or, jusque-là, les épargnants n’admettent pas encore l’idée de « potentiel rendement meilleur » suite à la disparition temporaire de la garantie et de la baisse de la liquidité. En outre, le marché a conçu les fonds euro immobiliers. Comme son nom l’indique, ce fonds classique est basé sur l’immobilier.

Les compagnies proposant cette forme de support annoncent des collectes fructueuses avec des rentabilités importantes. Ce sont les raisons pour lesquelles, les fonds euro immobiliers font partie des solutions massivement adoptées par les épargnants.

Or, on constate que ces fonds sont dédiés aux investisseurs qui placent simultanément une part de leurs capitaux dans des unités de compte.

Sur le même registre, on énumère également les fonds euro dynamiques. Ces derniers sont reconnus pour leurs sensibilités aux actions, une raison pour laquelle de nombreuses compagnies limitent l’accès à ces fonds.

En dehors du fonds en euros, la plupart des épargnants et des investisseurs optimisent les unités de compte. Investir la totalité des capitaux sur cette catégorie avec une bonne répartition est envisageable. Malgré cela, certaines analyses concluent qu’une durée d’investissement de 12 ans peut conduire à une perte.

Il serait alors préférable de placer son argent sur des supports de faible risque et de faible volatilité.

Le rendement du fonds en euros ne cesse de baisser

Certes, le fonds en euros fait de l’assurance vie le placement préféré des épargnants français. Il s’agit d’un support sécuritaire. Il y a des années, le rendement de ce fonds nommé à l’époque fonds « en franc » atteignait les 10 %.

En 2000, à la dernière année de cette ancienne monnaie, le rendement moyen de ce fonds se chiffrait encore à 5,3 % (avec une inflation de 1,7 %). Puis, 5 ans plus tard, avec un même niveau d’inflation, le rendement recule à 4,2%. Et de nos jours, il s’abaisse jusqu’à 2 % en moyenne.

Par conséquent, bon nombre d’épargnants se tournent vers les autres formes de supports pour investir leurs capitaux. Cependant, seuls les 20 % de leurs versements y sont investis, mais avec un pourcentage évoluant.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos