lundi06août
un homme en train de faire des calculs

Lorsqu’on souscrit un contrat d’assurance-vie, on espère que le capital investi puisse apporter des rendements, en vue d’un complément de revenus dans le futur. Il reste cependant à savoir sur quels supports investir. Devant la méconnaissance des différents mécanismes et paramètres financiers, les assurés optent parfois pour la gestion profilée.

Une personne qui a souscrit un contrat d’assurance-vie n’est pas forcément fin connaisseur des produits financiers et de l’épargne. Et pourtant, il convient de déterminer les supports dans lesquels placer ses économies. Plusieurs options ayant des rendements et des niveaux de risque différents sont proposées les compagnies d’assurance et l’assuré aura désormais l’embarras du choix.

Les assureurs et les banques proposent alors une solution à cette problématique : la gestion profilée. Elle consiste à confier le choix des supports financiers à son conseiller en gestion de patrimoine, l’assuré n’aura qu’à fixer son niveau de risque. En plus des frais qui sont souvent onéreux, la gestion profilée n’est pas toujours efficace.

Principe de la gestion profilée

La gestion profilée est un système qui permet aux assurés peu avisés en placements financiers, d’investir dans un contrat d’assurance-vie. Leur rôle se limitera à fixer préalablement les niveaux de risque qu’ils peuvent tolérer.

Il incombera au conseiller en gestion de portefeuilles de choisir les supports financiers, en fonction du profil de risque établi par l’assuré. Ce gérant de fonds aura alors toute la latitude nécessaire pour la répartition du capital, tant que la stratégie adoptée est conforme au profil de risque dressé par l’assuré : offensif, dynamique, équilibré ou prudent.

Quelles performances peut-on attendre de cette gestion profilée ?

Il est logique que les assurés veuillent surtout se pencher sur les performances de leur contrat d’assurance vie. Les statistiques des cinq dernières années ont permis de confirmer que la corrélation entre la prise de risque et les rendements reste toujours valable même dans le cadre d’une gestion profilée.

Les fonds offensifs ont rapporté 6,5% en moyenne sur un an, tandis que les fonds dynamiques ont affiché 5% de rendements. Quant aux fonds équilibrés, ils parviennent à rapporter 3,5%.

Sans surprise, les fonds prudents arrivent en bas du classement avec 2%. Certes, ceux-ci rapportent plus que le livret A (dont la rémunération est bloquée à 0,75%) mais ils restent moins performants que les fonds en euros. Rappelons-le, ces fonds en euros font pourtant bénéficier d’un capital garanti.

Les frais sont souvent élevés dans une gestion profilée

L’autre paramètre que les assurés ne devraient pas négliger dans le choix de leur gestion de portefeuilles, c’est la politique tarifaire des prestataires (banques, assureurs ou conseillers indépendants). En effet, les frais peuvent parfois atteindre 2,5% par an, ce qui est 20 à 30% plus cher que la moyenne.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos