mardi24avril
concept sur l'assurance vie

La plupart des assurés se méprennent sur l’assurance-vie qui, selon eux, désigne surtout un contrat d'assurance décès agrémenté d’un « contre-assurance ». Cependant, le titulaire se voit généralement restituer les primes versées s’il est encore en vie au terme du contrat. Certaines conventions prévoient même la majoration des intérêts techniques. L’assurance-vie constitue ainsi un produit d'épargne à part entière.

L’assurance-vie a le mérite d’être un support d’investissement qui présente une très grande souplesse. Le détenteur peut ajuster à sa guise la durée du placement, son mode de gestion, ou encore les modalités de versement.

L’assurance-vie est également adaptée à tous les projets, qu’il s’agisse d’une simple valorisationde capital sur le long terme, ou bien de la constitutiond’une épargne de précaution. Plus intéressant encore, elle offre la possibilité d’anticiper une succession.

Il s’agit ici de rédiger une « clause bénéficiaire », lors de la demande d’adhésion. Le titulaire fera aussi son choix entre une clause standard ou sur mesure. Cette dernière est surtout recommandée pour une situation personnelle susceptible d’évoluer.

Un placement plus avantageux sur le long terme

L’assurance-vie est un placement qui offre plus d’atouts si les fonds sont conservés sur une période relativement prolongée. En effet, après 8 années de détention, le titulaire peut racheter son contrat, et bénéficier des abattements fiscaux sur les plus-values, ainsi que sur les intérêts. Leur montant s’élève à 4 600 euros pour une personne seule et à 9 200 euros pour un couple.

Avec ce produit d’épargne, le capital est disponible à tout moment. Il suffit, par exemple, de faire des rachats partiels pour récupérer les fonds. Mais en cas de nantissement ou d’acceptation de bénéficiaire, l’opération peut aussi se faire par simple demande d’un rachat total avant l’échéance (8 ans).

Mieux encore, la nouvelle fiscalité des revenus de l’épargne confère davantage d’attractivité aux rachats avant 8 ans. Pour les versements faits depuis le 27 septembre 2017, le nouveau taux de taxation est de 12,8 %. À titre indicatif, le taux est de 15 % pour rachats entre 4 et 8 ans et 35 % avant 4 ans.

Gestion libre et gestion sous mandat

Les assurances vie sont également reconnues pour leur caractère flexible, et ce tout au long de la durée du contrat. Le titulaire peut effectivement choisir entre deux types de gestions : l’administration libre et celle sous mandat. La première lui permet de choisir en toute liberté les supports financiers qui lui convient pour le placement de ses fonds.

Accessible dès 1 000 euros d’investissement, la gestion sous mandat consiste, quant à elle, à confier le choix des supports et la répartition de son contrat à des spécialistes. Ceux-ci se réfèreront, entre autres, au profil de l’épargnant et à la durée d’investissement qu’il a prévu dans le cadre d’un meilleur choix de gérance. À noter qu’il est possible de basculer en gestion libre, à tout moment, et vice-versa.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos