L’exposition des contrats vie à la dette italienne est passée au peigne fin

Exposition contrat vie à dette italienne

Ce n’est pas pour rien que l’assurance-vie fait partie des placements les plus plébiscités en France. Et même en ce moment où la politique des taux bas impacte lourdement sur son rendement, notamment celui des fonds en euros. À cela s’ajoutent les incertitudes liées à diverses conjonctures, la crise italienne en l’occurrence. C’est à se demander si les assureurs doivent se sentir menacés.

La notoriété des contrats vie n’est plus à refaire. Et ce n’est que justice, car ses atouts sont innombrables, si l’on ne cite que l’anticipation de la retraite, la constitution progressive du capital et la rentabilité du placement. Ce dernier point demeure toutefois relatif. Elle peut, en effet, varier selon le contexte.

Ainsi, aujourd’hui, la situation de l’Italie est une source d’inquiétudes pour les détenteurs d’assurance-vie, notamment les investisseurs en euros. Car si le même scénario semble s’écrire en comparaison à la crise grecque, survenue quelques années auparavant, son ampleur est estimée au quintuple. Et l’austérité de Bruxelles, lors de la présentation du budget de cet État, n’arrange pas les choses.

Une inquiétude pour le moins justifiée

Pas plus tard qu’en octobre dernier, l’Italie a fait face au rejet de son budget d’État par l’Union européenne. Une demande de révision que le pouvoir public du pays refuse de consentir. Or, ce bras de fer auquel il s’est engagé ne pourrait que renforcer la crise économique déjà existant. D’autant plus que cette dernière impacte inévitablement les taux d’intérêt. Une situation qui pourrait menacer les marchés financiers déjà actuellement sous pression.

Et avec la hausse de près de 3% de la prime de risque sur l’Allemagne, les perspectives d’évolution ne seront pas encore pour demain. À préciser que la nation germanique est la mieux sécurisée en termes de dettes.

L’appréhension de la majorité des investisseurs en assurance-vie est, de ce fait, justifiée. Car il faut dire que la plupart des fonds sont placés dans des supports en euros (80% de l’encours en Hexagone). Or, ces derniers sont constitués à 80% d’obligations d’États de la zone euro, dont celles d’Italie.

Certaines compagnies d’assurances regardées de près

Pour redonner confiance aux investisseurs, Le Revenu, magazine expert en conseils sur les placements financiers, a tenu à analyser les réelles répercussions de la crise économique d’Italie sur les assurances vies. Plusieurs établissements concernés ont été passés au crible afin d’évaluer l’exposition de leurs actifs à la dette italienne.

À l’issue de l’étude, les observateurs sont arrivés à la même conclusion que le risque encouru par les assureurs vie est négligeable. À titre d’exemples :

  • L’actif de Generali Vie, dont la maison-mère est d’origine italienne, est exposé à moins de 5% (2,6% en dettes d’État) ;
  • Suravenir Rendement, un support en euros proposé par la filiale du Crédit Mutuel Arkea, Suravenir, est exposé à 3,6% (dettes publiques et privées confondues) ;
  • L’actif de l’Afer (Association française d’épargne et de retraite) est exposé à seulement 1,8%.

 

Archives

Découvrez les meilleurs contrats d’assurance vie en quelques clics !

Je compare les assurances vie

Découvrez les 5 contrats d'assurance-vie à la une ! Demande de documentation gratuite et sans engagement.
Offres promotionnelles soumises à conditions (*).

Binck Vie GENERALI VIE
Jusqu'à 150 € offerts jusqu'au 31/12/2019
Sélectionner Sélectionné
Digital Vie Suravenir
Jusqu'à 200€ offerts jusqu'au 31/03/2019
Sélectionner Sélectionné
Gaipare Selectissimo Allianz Vie
Sélectionner Sélectionné
Mes Placements Retraite Suravenir
Jusqu'à 200€ offerts jusqu'au 30/04/2019
Sélectionner Sélectionné
Mes-Placements Liberté Spirica
Jusqu'à 200€ offerts jusqu'au 30/04/2019
Sélectionner Sélectionné
(*) Le détail exhaustif des conditions de ces offres promotionnelles est disponible sur notre page des offres promotionnelles.
Back to top