vendredi26octobre
Changer assureur pratique courante sauf contrats vies

Sortir de sa zone de confort est toujours assez difficile pour n’importe quel individu. Pas étonnant que les Français restaient fidèles à leur banque. Mais ce temps est révolu, ils sont aujourd’hui plusieurs à changer d’établissement si les offres y sont plus bénéfiques. Sauf que la situation est plus complexe pour ceux qui ont souscrit une assurance-vie.

Faire jouer la concurrence, c’est un moyen plus qu’efficace pour obtenir une offre attrayante. Ce contexte est aussi applicable dans le secteur bancaire qui a, d’ailleurs, subi plusieurs réformes en faveur des consommateurs, depuis ces dernières années.

Tel est le cas de l’assurance emprunteur qui peut être souscrite auprès d’une enseigne concurrente. À noter qu’il est aussi possible de passer d’un établissement à un autre tout au long de son prêt.

Tel est aussi le cas pour certains supports d’épargne, comme les PEA (Plans d’épargne en actions) qui peuvent être transférés en cas de changement de banque. Seule la portabilité des contrats vies pose problème, d’autant que la faisabilité de l’opération n’a, jusqu’ici, reçu aucun soutien législatif.

Les réglementations en vigueur, en faveur des emprunteurs

Jusqu’à un cinquième du montant emprunté, c’est l’estimation de la valeur des coûts d’assurance dont un emprunteur doit s’acquitter tout au long du délai de remboursement de ses dettes. C’est en tout cas ce qu’a révélé le premier baromètre publié par Le Monde, avec l’aide d’un expert en courtage de prêt immobilier.

La renégociation de ces charges devient plus que nécessaire, d’autant que la durée de ce type de crédit devient aujourd’hui plus étendue. Tout en sachant qu’il est déjà possible de renégocier le taux d’intérêt fixé à la signature du contrat. À savoir aussi que depuis huit ans, l’exécutif offre aux emprunteurs la possibilité de souscrire une assurance dans un établissement autre que le pourvoyeur de prêt.

L’amendement Bourquin a même poussé le bouchon plus loin, en permettant de changer d’assureur tous les ans, à la date d’anniversaire du contrat. Le recours à un site ou une agence de courtage est alors de mise pour trouver des conditions plus avantageuses.

Les souscripteurs d’assurance-vie mis de côté

Des amendements soutenant la portabilité des assurances vies ont été proposés lors de l’examination de la loi Pacte, mais n’ont pas été finalement retenus. À la différence du PEA qui est transférable dès lors que son détenteur souhaite ouvrir un nouveau compte dans une autre banque, le contrat vie doit être clôturé, générant encore plus de frais.

Or, il faut savoir que certaines polices d’assurance-vie occasionnent des coûts de gestion élevés et quelque peu flous. Sans compter la continuelle régression de leur rentabilité, notamment celle des contrats contenant des fonds en euros.

Ces faits suscitent les épargnants à faire jouer davantage la concurrence. Initiative peu évidente pour ceux qui ont déjà signé leur contrat. Seuls les futurs assurés détiennent encore le privilège de bien comparer, voire demander l’aide d’un comparateur d’assurances. Et de choisir après l’offre qui leur semble la mieux lotie.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos