jeudi18juillet
Contrat vie resultats

Le marché de l’assurance est en pleine évolution. C’est une situation que la Fédération française de l’assurance (FFA) ne cesse de rappeler au cours de ces dernières années. Si les résultats ont été déjà excellents l’année précédente, ils sont encore mieux cette année. C’est ce que rapporte l’association à travers les données provisoires du secteur depuis les cinq premiers mois. Et ce n’est que le début.

Les Français montrent de plus en plus d’enthousiasme vis-à-vis du placement dans la prévoyance de la retraite. En effet, les souscriptions augmentent à grands pas. Ce qui a pour effet de faire décoller la collecte nette. Jusqu’ici, le marché s’annonce bien, car les prestations sont en retrait par rapport aux cotisations.

Si cela continue dans ce sens, le résultat net pourrait être largement supérieur à celui de 2018 d’ici à la fin de l’année. Par ailleurs, les chiffres affichent manifestement une grande différence sur la même période d’étude des deux dernières années. Il faut dire que le secteur est sur la bonne voie.

Les prestations des assurés régressent

Si les épargnants sont séduits par les offres des fournisseurs de garanties, c’est principalement pour le rendement de cet investissement. Le capital permet, entre autres, d’aider les bénéficiaires à s’en sortir face aux aléas qu’ils peuvent rencontrer au cours de leur retraite.

Depuis le début de l’année jusqu’au mois de mai, les aides fournies par les compagnies d’assurance vie sont à hauteur de 48,9 milliards d’euros. Jusqu’ici, les encours sont en hausse de 2% par rapport à l’an dernier.

La FFA s’est chargée de mettre en évidence l’évolution du marché par les résultats qu’elle a publiés récemment. Si les dépôts affichent 11,6 milliards d’euros, les retraits sont de 9,7 milliards d’euros. À première vue, cela est favorable pour le secteur. En effet, une collecte positive pointe le bout de son nez.

La collecte nette est en hausse

Les prestations sont en retard par rapport aux cotisations. Ces dernières sont évaluées à 62 milliards d’euros. L’écart entre les sommes reçues et versées par l’assurance fait une collecte nette de 1,9 milliard d’euros.

Au vu de ces données, les supports en unités de compte donnent un vrai coup de pouce aux assureurs. Selon les résultats portés sur les premiers mois de 2019, 23% de toutes les cotisations sont axés sur ce type de contrat. De ce fait, 14,6 milliards d’euros sont alloués à cette souscription.

A priori, le risque lié à cette alternative n’empêche pas les assurés d’y prendre goût. Si l’on se penche sur la rémunération de tous les supports, il est facile de comprendre cet engouement qui se fait au détriment des autres supports financiers.

A découvrir également

  • Assurance vie : comment faire le bon choix entre sortie en rente ou en capital au moment de la retraite ?
    15/09/2022
  • L’assurance-vie maintient le cap malgré les tourments du marché
    13/09/2022
  • La remontée des taux relance la compétition entre les placements préférés des Français
    8/09/2022
  • Fonds du mois : Investir sur un secteur essentiel et porteur pour les décennies à venir
    7/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt