jeudi17décembre
Composition avec billets de banque et pièces (Euros), paire de lunettes et calculatrice sur fond en bois

Les épargnants ont retiré 11 milliards d’euros sur leurs contrats d’assurance-vie en octobre dernier. De leur côté, leurs dépôts se sont établis 10,9 milliards d’euros. La collecte nette des acteurs du secteur s’est ainsi avérée négative au cours de cette période. La même tendance a déjà été constatée au cours des 7 mois précédents.

En octobre 2020, l’assurance vie a connu une décollecte pour le huitième mois d’affilée. Pourtant, le dixième mois de l’année est habituellement propice à ce produit d’épargne. Les chiffres montrent néanmoins que la tendance à la baisse a légèrement ralenti.

Depuis le début 2020, la décollecte nette s’est élevée à 7,3 milliards. En guise de comparaison, la collecte nette a été positive de janvier à octobre 2019. Concrètement, elle s’est établie à 22,3 milliards d’euros. Depuis le 30 octobre dernier, la France est de nouveau confinée.

En raison de cette mesure, les analystes estiment que la décollecte dans le secteur de l’assurance-vie sera plus marquée en novembre.

Une désaffection causée par plusieurs facteurs

Face aux incertitudes provoquées par la pandémie de Covid-19, les épargnants évitent d’effectuer des dépôts sur leurs contrats d’assurance-vie. Comme l’a souligné le Cercle de l’épargne :

Dans un contexte de crise sanitaire doublée d’une crise économique, les ménages éprouvent, à juste titre, les pires difficultés pour se projeter et donc s’engager sur le long terme.

Les Français préfèrent donc placer leur argent sur leurs livrets d’épargne. Cette tendance est observée depuis mars dernier. Les particuliers privilégient cette solution, car ils souhaitent augmenter le volume de leur épargne de précaution. Ils anticipent ainsi une éventuelle perte de revenus.

Le Cercle de l’épargne ajoute qu’un certain nombre d’épargnants se détournent de l’assurance-vie en raison de la chute de la rémunération offerte par les fonds en euros. La politique adoptée par les assureurs qui consiste à imposer une part d’unités de compte dans les contrats d’assurance-vie contribue aussi à leur désaffection.

Léger recul de la décollecte en octobre 2020

Les fonds retirés sur les contrats d’assurance-vie ont été supérieurs aux dépôts en octobre 2020. Dans le détail, les prestations versées par les assureurs se sont chiffrées à 11 milliards d’euros tandis que les cotisations se sont établies à 10,9 milliards d’euros. Ainsi, l’assurance-vie a accusé une décollecte de 154 millions d’euros sur cette période. À titre de comparaison, en octobre 2019, les épargnants ont versé plus d’argent qu’ils n’en ont prélevé sur leurs contrats d’assurance-vie. Ce secteur a ainsi enregistré une collecte positive de 1,6 milliard d’euros.

La décollecte observée en octobre dernier est toutefois moins importante que celle qui est survenue le mois précédent. En effet, elle a atteint 600 millions d’euros en septembre 2020, comme l’indiquent les dernières données dévoilées par la FFA (Fédération française de l’assurance).

A découvrir également

  • Fonds en euros : les rendements des contrats assurés par Spirica
    28/01/2022
  • Les rendements des fonds en euros des contrats assurés par Suravenir
    28/01/2022
  • La Banque de France s’inquiète de l’érosion du rendement des contrats d’assurance-vie
    27/01/2022
  • Fonds en euros : attention à ne pas les enterrer trop vite
    27/01/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt