vendredi11septembre
épargne pour livret A

Le Livret A affiche un rendement de 0,50 % depuis février 2020. Il s’agit du taux le plus bas jamais enregistré par ce produit. Seule la réglementation a permis d’empêcher ce chiffre de passer à 0 % en août, avec le nouveau mode de calcul. La rémunération réelle est tout de même négative sachant que l’inflation s’établit à 0,8 %.

Séduits par le rendement assurance vie, les épargnants français ont longtemps privilégié les contrats proposés dans ce secteur au détriment d’autres supports comme le Livret A. La tendance s’est toutefois inversée durant la crise du Covid-19. En effet, les particuliers préfèrent désormais miser sur le placement historique, au lieu d’investir auprès des assureurs-vie.

Vu les performances du Livret A, les Français ne sont certainement pas motivés par les gains potentiels sur cette formule. En effet, les rémunérations du fonds euros restent nettement plus intéressantes, malgré la baisse incessante des taux. Les épargnants cherchent, en revanche, un produit financier sécuritaire et moins contraignant en attendant l’évolution de la situation.

Un placement qui s’instaure comme un refuge

Même avec un rendement annuel inférieur à l’inflation, le Livret A s’impose encore comme un dispositif de protection avantageux pour les épargnants. Ils sont d’ailleurs nombreux à avoir choisi cette solution pour préserver leurs capitaux des effets de la pandémie de Covid-19.

Ainsi, le support de placement est parvenu à collecter 20,41 milliards d'euros au cours du premier semestre, contre 11,57 milliards d’euros de janvier à juin 2019. Ce flux est réellement remarquable, au regard de la décollecte massive survenue dans le secteur de l’assurance-vie sur la même période.

Dans une certaine mesure, les épargnants tendent désormais à considérer le Livret A comme une trésorerie plutôt qu’un investissement. Comme l’a expliqué le président du cabinet Facts & Figures, Cyrille Chartier-Kastler :

Les Français savent que le contexte économique est catastrophique […]. Comme les assureurs-vie ne veulent pas engranger de la collecte nette sur leurs fonds en euros […], il y a donc un report important de la collecte d'épargne sécurisée vers l'épargne bancaire réglementée.

Cyrille Chartier-Kastler

Des alternatives peu attrayantes

Aujourd’hui, de nombreuses banques proposent une alternative au Livret A. Ces livrets bancaires ont généralement des caractéristiques similaires au support de placement historique. En effet, ils offrent le plus souvent une garantie de capital. De plus, les fonds restent à la disposition des épargnants, pouvant ainsi être retirés à tout moment.

Selon les spécialistes du secteur, le taux moyen sur ce type de livret se chiffre actuellement à 0,07 %, en se basant sur les données du mois d’août. La rémunération réelle baisse à 0,054 % en tenant compte du PFU (prélèvement forfaitaire unique) fixé à 30 %. Ce rendement est nettement inférieur à celui du Livret A. Le Livret Distingo (PSA Banque) est l’un des seuls à afficher un taux net de PFU intéressant, à 0,56 %.

Au premier abord, d’autres livrets d’épargne semblent avantageux en raison de leurs taux d’intérêt élevés. Cependant, ces produits financiers sont souvent contraignants ou risqués. Par exemple, le nouveau PEL (Plan épargne logement) affiche une rémunération nette de PFU de 0,70 %. L’épargnant devra toutefois se plier aux contraintes de versements et ne pourra pas effectuer de retraits partiels.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos