jeudi01avril
Un couple de personnes âgées se promène en ville, fait du shopping et porte un masque pour se protéger.

Une option qui se développe rapidement, la gestion pilotée se révèle intéressante dans un contexte où les épargnants prennent davantage de risques. En plus de la facilité qu’elle procure, elle garantit dans cette optique une plus grande rentabilité. Autant d’avantages qui incitent de plus en plus d’individus à y recourir.

Afin d’optimiser le rendement de son contrat d’assurance vie, il s’avère aujourd’hui judicieux d’éviter d’investir uniquement sur les fonds en euros. En effet, le taux moyen enregistré pour ce support a baissé au cours de l’exercice 2020 pour s’établir à 1,20 %. En 2019, il était à 2,20 %. Et selon les experts, le retrait devrait encore se poursuivre durant un certain temps.

Dans ce contexte, se tourner vers la gestion pilotée constitue une alternative intéressante. Un constat d’autant plus valable compte tenu du comportement des épargnants à l’heure actuelle. Selon les observations, la tendance penche davantage vers une plus grande prise de risque.

Un fonctionnement simplifié

Par rapport à cela, Hugues Aubry, le directeur de Generali Vie annonce que :

70 % des versements effectués l’an dernier en assurance vie dans notre société ont été investis dans des unités de compte.

Hugues Aubry

À noter que ce placement figure parmi ceux non garantis en capital, que seuls quelques souscripteurs et conseillers maîtrisent. Sur ce point, un contrat d’assurance vie en gestion sous mandat reste la meilleure solution. Dans les détails, le client fixe un niveau de risque selon ses objectifs. Il peut ainsi choisir différents degrés tels que modéré, dynamique, prudence, etc.

De son côté, la société à laquelle la gestion du contrat a été confiée constitue le portefeuille de l’épargnant à partir de son profil. Au cas où un éventuel arbitrage s’impose, l’intéressé n’a pas besoin d’intervenir. Le professionnel s’en occupe.

Une option en pleine croissance

La solution a connu un développement rapide au cours des cinq dernières années, comme le précise le courtier Linxea :

[…] Elle représente désormais 25 % des souscriptions dans nos contrats, contre 5 % seulement en 2015 […].

En termes de résultats, elle a démontré sa rentabilité en 2020 où de nombreuses gestions déléguées ont affiché des taux inattendus. À ce sujet, les épargnants avec une prise de risque équilibrée chez Axa ont par exemple pu bénéficier d’un rendement à 15 %. En outre, les profils en action ont totalisé en général une progression de 7 à 10 %.

Parallèlement à cela, le CAC 40 a enregistré un bilan annuel négatif avec un retrait de 7 % comparé à 2019. Une année où les clients avec un niveau de risque élevé ont profité d’une augmentation de taux servis. Parfois, celle-ci dépasse même les 20 %.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Comment transférer le capital d'un vieux contrat d'assurance-vie peu performant ?
    27/09/2022
  • Image actualite 2
    Assurance vie : comment faire le bon choix entre sortie en rente ou en capital au moment de la retraite ?
    15/09/2022
  • Image actualite 3
    L’assurance-vie maintient le cap malgré les tourments du marché
    13/09/2022
  • Image actualite 4
    La remontée des taux relance la compétition entre les placements préférés des Français
    8/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt