jeudi01avril
Boites en bois avec l’écriture 2021 dont des billets et argents et un calculatrice comme fond.

Annoncé en fin de vie depuis quelques années, le fonds en euros a réalisé de bons résultats en 2020. Pour l’année en cours, les analystes craignent en revanche un affaiblissement de sa performance. Selon les prévisions, elle devrait baisser à 0,83 % net. Une situation à l’inverse des prédictions sur les supports en unités de compte.

Dans son dossier de presse publié le 24 mars dernier, la Fédération française de l’assurance (FFA) a dévoilé le bilan du secteur en 2020. Parmi les points clés évoqués, le fonds en euros a totalisé un rendement net de frais de gestion de 1,3 % à cette période. Ce qui s’avère faible par rapport au taux servi en 2019 (1,5 %). Toutefois, les experts constatent une évolution du rendement réel théorique. En effet, l’augmentation des prix dans l’intervalle est tombée à 0,5 % contre 1,1 % auparavant.

En résumé, le support de l’assurance vie annoncé sans avenir résiste bien. Cependant, une situation différente est prévue pour 2021.

Un rendement en baisse pour l’année en cours

Dans ce contexte, la Banque de France prévoit que cette année, l’inflation doublera pour atteindre la barre des 1 %. À titre d’information, elle s’établissait à 0,5 % en 2020. Par rapport à cela, le créateur du site Good Value For Money, Cyrille Chartier-Kastler, a émis quelques pronostics sur la rentabilité des fonds en euros. Ainsi, le professionnel pressent une nouvelle baisse.

Selon ses analyses, elle devrait afficher un taux net de 0,83 % après prélèvement des cotisations sociales. À noter que pour cela, le souscripteur doit bénéficier d’un abattement forfaitaire accordé par le fisc pour son contrat d’assurance vie. En effet, il est aujourd’hui peu probable pour les assureurs de fournir un contrat performant. Pour cause, les épargnants en fonds euros investissent massivement dans les emprunts d’État. Or ces derniers se trouvent à l’heure actuelle soumis à un environnement de taux bas.

Les unités de compte s’annoncent plus profitables

En parallèle, bon nombre de compagnies d’assurance encouragent leurs affiliés à investir leurs épargnes sur les unités de compte (UC). Il est vrai que le rendement moyen des UC s’élevait seulement à 0,3 % en 2020 (contre 13,1 % l’année d’avant). Néanmoins, une meilleure rémunération est en vue pour 2021 grâce à la reprise des marchés financiers.

Par ailleurs, les UC se sont révélés plus performants en 2020 en termes d’évolution des encours. Ce placement risqué a en effet totalisé une amélioration de 4 %. À côté, les fonds en euros garantis en capital ont enregistré un retrait de 0,7 %. Sur les 1 789 milliards d’euros d’encours que comptabilise l’assurance vie, 25 % portent dorénavant sur les UC.

Dans le même ordre d’idée, les fonds euro croissance ont affiché une rémunération moyenne de 0,1 %. En 2019, le support né de l’hybridation entre les UC et le fonds en euros a rapporté 6,5 % aux souscripteurs.

A découvrir également

  • LEP : 15 millions de Français éligibles, la CLVC interpelle les banques
    19/05/2022
  • Les Français privilégient toujours l’immobilier et les produits financiers
    18/05/2022
  • Investir sur un rebond boursier : 3 fonds à suivre
    17/05/2022
  • L’ACPR appelle les distributeurs de produits financiers à mieux conseiller leurs clients
    17/05/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt