Les femmes et les enfants disposant d'une tirelire calculent les dépenses et gèrent le budget familial.

    Au cours du mois d’octobre, un vent favorable a soufflé sur l’assurance vie, attirant les épargnants avec une collecte nette de 1,5 milliard d’euros. Cette inversion de tendance, après une décollecte le mois précédent, reflète la dynamique cyclique de ce secteur.

    Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’Épargne, rappelle d’ailleurs que l’automne est traditionnellement propice à ce placement, avec par une nette préférence des investisseurs pour les unités de compte.

    L’évolution des préférences d’investissement

    ImportantLes investisseurs qui sont en quête de rentabilité attractive ont amorcé un virage significatif vers des stratégies plus dynamiques, favorisant ainsi une transition vers les unités de compte (UC).

    Cette tendance s’inscrit dans une démarche globale de recherche de rendement supérieur, illustrant la perspicacité des épargnants face à un environnement économique de plus en plus complexe.

    En dépit de leur volatilité inhérente, les UC semblent répondre à cette quête de performances accrues, marquant donc un changement de cap notoire dans la perception du risque par les investisseurs.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    Un désintérêt persistant des épargnants pour le fonds en euros

    Parallèlement à cette reprise, le fonds en euros, qui garantit pourtant le capital, demeure en retrait . La concurrence effrénée avec des produits sécurisés, tels que le livret A, rémunéré avantageusement à 3 % par an, et les comptes à terme, semble affaiblir son attrait.

    Franck Le Vallois, directeur général de France Assureurs, souligne la résilience de l’ assurance vie , attribuant cette progression à une adaptation continue aux préférences changeantes des épargnants.

    Une progression inébranlable dans un contexte économique pourtant délicat

    Malgré les secousses conjoncturelles amplifiées par un contexte macroéconomique toujours plus dégradé, l’assurance vie maintient sa progression constante. L’encours atteint en effet désormais 1 890 milliards d’euros, démontrant la robustesse du secteur.

    Les fluctuations mensuelles ne semblent qu’une facette éphémère, alors que l’assurance vie évolue en phase avec les attentes des épargnants.

    En cette ère d’incertitude économique, ce mode d’épargne émerge donc encore comme un phare de stabilité, offrant aux investisseurs un refuge fiable face aux turbulences du marché.

    À retenir
    • En octobre, l’assurance vie rebondit avec une collecte nette positive de 1,5 milliard d’euros, marquant un changement après une décollecte précédente.
    • Les épargnants se tournent vers les unités de compte, représentant 45 % des versements, à la recherche de rendements plus élevés.
    • Malgré la désaffection persistante pour le fonds en euros, l’assurance vie maintient sa progression constante, atteignant un encours de 1 890 milliards d’euros, illustrant sa résilience dans un contexte économique délicat.
    Découvrez notre contrat Meilleurtaux Liberté Vie
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives