vendredi25août
Une personne en train d'étudier un contrat avec une loupe

En France, les avantages offerts par l’épargne en assurance-vie sont mieux connus, étant donné que jusque-là, elle demeure le placement préféré des Français. En effet, elle présente de nombreux atouts, notamment au niveau de la fiscalité. Cependant, il existe plusieurs informations concernant cette forme d’assurance, encore méconnues par le grand public … À révéler.

Actuellement, plus de 1653 milliards d’euros sont versés dans les épargnes en assurance-vie à fin avril 2017, d'après la Fédération française de l'assurance, avec une évolution de 4 % pour la même période de 2016. La majorité de cette somme sont investies dans les fonds en euros sécurisés. Les compagnies d'assurances prélèvent des frais de versements, dont le taux varie selon les établissements (de 0 à 5 %).

Alors que l'abattement fiscal est à 152 500 euros, toujours similaire à celui d’il y a 20 ans, la fédération des assureurs et les associations d'épargnants réclament une révision de ce dernier.

En France, des versements de 15 millions d'euros (au total) sont effectués auprès de différentes compagnies d'assurances. Le taux du fonds en euros diminue régulièrement depuis 2014, en passant de 2,5 % à 1,80 % pour l'année dernière.

Le montant de l’épargne en assurance-vie et les frais des versements

À travers les derniers chiffres communiqués par la Fédération française de l’assurance, l’assurance-vie cumule des épargnes aux environs de 1653 milliards d’euros en France, au terme d’avril dernier. On constate une évolution de 4 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Une infime partie de ce montant faramineux est investie dans les unités de compte, tandis que la plupart (82 %) vont sont affectées dans les fonds en euros sécurisés.

Les tarifs sur cette forme de placement sont généralement raisonnables. Le taux annuel de frais de versements, prélevé par la compagnie d’assurances est imposé à 5 % en une année, alors que le taux moyen est de 3 %. Pour les bancassureurs et assureurs traditionnels, il passe de 4 à 5 %, tandis que les courtiers en ligne enregistrent un taux de frais à 0 %.

L’abattement fiscal

À titre de rappel, l’abattement fiscal en assurance-vie est une réduction légale de la base d’imposition sur les capitaux décès (indemnité qui garantit le versement d'un capital à l’ayant droit d'un souscripteur décédé, sous certaines conditions), issus de la cotisation versée avant les 70ans de l’épargnant.

De nos jours, la valeur de celui-ci demeure la même qu’en 1997, elle se situe à 152 500 euros. Une demande de revalorisation a été déposée auprès du Gouvernement, mais celui-ci, semble-t-il, ne prend pas en compte cette réquisition de la fédération des assureurs et des associations d’épargnants.

Le versement par heure et la régression des taux pour les fonds en euros

D’après quelques analyses, les épargnants français versent 15 millions d’euros chaque heure sur les contrats d’assurance-vie. Seulement pour l’année 2016, le montant total des versements a atteint les 134,7 milliards d’euros dont 117,9 milliards versés aux des prestations de capitaux, de décès, de rentes et de retraits.

D’ailleurs, depuis ces dernières années, le taux des fonds en euros d’assurance-vie n’a cessé de régresser. En 2014, ils ont collecté près de 2,5 %. Ce taux diminue de 2,30 % en 2015, pour arriver à 1,80 % en 2016.

Il est à noter que pour arriver à un taux de rendement réel de 1,32 %, les prélèvements sociaux de 15,50 % et l’inflation de 0,20 sont à soustraire de ce taux des fonds en euros.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    L’ISR, le prochain relais de croissance incontournable de votre portefeuille ?
    25/11/2022
  • Image actualite 2
    La remontée des taux rebat les cartes pour le marché obligataire
    24/11/2022
  • Image actualite 3
    5 idées reçues sur l’assurance vie
    22/11/2022
  • Image actualite 4
    Assurance vie : ces sommes qui pourraient bientôt être rendues aux épargnants
    16/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt