jeudi13juillet
Concept de l'assurance vie

L’assurance vie figure parmi les placements les plus appréciés par les Français. Beaucoup d’établissements financiers proposent ce produit notamment les banques, les compagnies d’assurance, les mutuelles et même les courtiers sur internet. Il s’agit d’un placement procurant des avantages fiscaux incomparables.Toutefois, il faut bien connaître son fonctionnement pour pouvoir bien profiter de ses atouts.

Avec plus de 1 600 milliards d’encours actuellement, les contrats d’assurances vie sont souscrits par la majorité des Français. Leurs avantages sur le plan fiscal leur ont permis de décrocher et de cultiver la renommée de « placement favori ».Il est donc important de bien distinguer les formules d’assurances vie proposées par les assureurs et de bien choisir celle qui est convenable.

Certaines formules sont à éviter

Lors de votre souscription de contrat d’assurance vie, vous effectuez votre premier versement. L’assureur se charge de mettre à votre disposition tous les documents nécessaires au suivi de votre contrat. En respectant une somme minimale convenue avec l’assureur, vous pouvez commencer votre investissement à votre guise.

La somme d’argent que vous déposez est donc investie par l’assureur soit en fonds en euros, soit sur d’autres unités de compte pour les contrats multisupports.

D’une part, ce qu’il faut savoir, c’est que dans les termes de certains contrats, il est établi que vous devez verser régulièrement des primes.

Prenez garde de ne pas souscrire un tel produit parce qu’en cas de manquement au versement régulier, vous pouvez être sanctionné.

Sachez qu’il existe des contrats qui n’imposent pas le paiement régulier de cotisations. On les qualifie de « contrats à versements libres ». Vous effectuez vos versements quand vous en avez envie, sans aucune pression.

Vous pouvez également relier votre contrat d’assurance vie à votre compte bancaire. Le prélèvement s’effectue automatiquement et régulièrement selon vos consignes. Vous pouvez réviser le montant de ces prélèvements ou bien les stopper quand vous le jugez nécessaire.

D’autre part, il y a aussi des assureurs qui proposent à l’épargnant d’assortir une protection en cas de décès et une garantie en cas de vie.

Sachez toutefois qu’associer ces deux produits peut s’avérer désavantageux alors que vous pouvez les souscrire séparément d’un côté pour votre épargne et de l’autre pour que le bénéficiaire puisse recevoir un capital forfaitaire d’un montant fixe au cas où vous mourriez prématurément.

N’oubliez pas d’inclure des bénéficiaires dans les termes de votre contrat

Lors de la souscription de votre contrat, vous avez le droit de désigner un ou plusieurs bénéficiaires qui détiendront la succession de votre contrat d’assurance vie après votre décès. Légalement, vous pouvez choisir n’importe quelle personne même si celle-ci n’a pas de lien de sang avec vous.

Assurez-vous aussi de désigner plusieurs bénéficiaires si possible pour prévenir certaines situations.

Par exemple, si jamais le premier bénéficiaire que vous avez désigné décède, la succession concernera le bénéficiaire au second rang. Vous pouvez aussi mettre à jour votre liste de bénéficiaires à chaque fois que vous le jugez utile.

En général, si vous ne désignez pas de bénéficiaire, votre contrat d’assurance vie est transmis à votre conjoint ou à vos enfants lorsque vous mourez.

En tout cas, si vous avez vos propres conditions et souhaitez chercher la formule qui s’y adapte le plus, vous pouvez toujours en discuter avec votre assureur.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    L’ISR, le prochain relais de croissance incontournable de votre portefeuille ?
    25/11/2022
  • Image actualite 2
    La remontée des taux rebat les cartes pour le marché obligataire
    24/11/2022
  • Image actualite 3
    5 idées reçues sur l’assurance vie
    22/11/2022
  • Image actualite 4
    Assurance vie : ces sommes qui pourraient bientôt être rendues aux épargnants
    16/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt