jeudi08juin
Un couple qui traite leur assurance vie

L’assurance-vie est moins rentable aujourd’hui. Toutefois, sa sécurité et sa fiscalité séduisent toujours les Français. Il existe d’ailleurs des solutions pour remédier à cette situation. À titre d’exemple, les assurés doivent souscrire un contrat multisupport pour diversifier leur épargne. Les assureurs les encouragent notamment à investir sur des unités de compte.

Malgré la chute de ses rendements, les fonds en euros restent un placement attractif pour de multiples raisons. Pour l’heure, ceux-ci sont toujours supérieurs à ceux des livrets d’épargne. Pour anticiper le déclin, les épargnants devront toutefois diversifier prudemment leurs placements.

Au besoin, ils ne doivent pas hésiter à changer de contrat pour bénéficier d’un cadre fiscal attractif, avec des frais modérés sur les versements. Cette année, les assureurs les incitent à se tourner notamment vers les unités de compte, dont la valeur en capital n’est pas garantie. Pour eux, c’est d’ailleurs une source de rémunération moins consommatrice de fonds propres.

L’assurance-vie est-elle toujours intéressante ?

Les rendements des fonds en euros ne cessent de baisser. Certains assureurs ont modifié leurs conditions pour garantir le capital. Toutefois, l’assurance-vie reste un bon placement.

En 2017, l’assurance-vie offre toujours une certaine sécurité aux épargnants même si la rémunération de l’épargne a encore baissé l’an dernier. Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Good Value for Money, estime que :

Ce placement protège toujours le capital de l’inflation qui n’était que de 0,20% en 2016.

Cyrille Chartier-Kastler.

Cet avantage profite notamment à ceux qui souhaitent placer leur argent à court ou moyen terme sur les unités de compte. Certes, ils doivent agir avec prudence. Il est par exemple préférable de ne pas souscrire des fonds en actions ou en obligations. Cyrille Chartier-Kastler explique que :

Parfois, ces unités de compte supportent des frais élevés, pas toujours visibles pour l’assuré, et qui pèsent sur la performance. À doser prudemment, donc. D'autant plus qu’actuellement, les marchés sont trop chers.

Cyrille Chartier-Kastler.

Les bonnes stratégies à adopter

L’assurance-vie reste intéressante pour les épargnants recherchant un placement sûr et liquide. Ils doivent toutefois prendre quelques précautions pour continuer à en tirer le meilleur profit.

En ouvrant un autre contrat d’assurance-vie, il est par exemple déconseillé d’en souscrire auprès des banques. En 2016, des assureurs mutualistes ont encore affiché des rendements supérieurs à la moyenne. En outre, il faut être particulièrement prudent en investissant en SCPI (société civile de placement immobilier).

Aujourd’hui, les compagnies d’assurance rechignent à négocier les frais d’entrée, notamment si un épargnant veut placer son épargne sur les fonds en euros.

Il est alors nécessaire de bien évaluer les frais.

Sur Internet, il est possible de trouver des contrats sans frais d’entrée. Notons toutefois que certains assureurs réduisent les frais de gestion sur les unités de compte et les augmentent sur les fonds en euros.

A découvrir également

  • Assurance vie et PER : l'affichage des frais pour chaque unité de compte obligatoire
    1/07/2022
  • Les fonds long / short : la solution idéale lorsque les marchés sont instables ?
    28/06/2022
  • Assurance vie : attention à bien rédiger la clause bénéficiaire
    28/06/2022
  • Les régulateurs financiers alertent sur l’écoblanchiment des assurances vie
    27/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt