lundi29mai

Nous venons d'assister à un évènement majeur lors du dernier G7. Pas la poignée de main Macron-Trump avec laquelle on nous a saoulés pendant 3 jours. Non. L'évènement c'est la déclaration d'Angela Merkel. Elle appelle l'Europe à prendre ses distances avec les États-Unis et dit "Nous, les Européens, devons prendre notre sort en main". Un tournant géopolitique majeur.

>

Le fossé entre l'europe et les états-unis

Les États-Unis ont toujours été les alliés de l'Europe. La question ne se posait même pas. Mais l'Europe doit tourner cette page, nous dit Angela Merkel. Il faut évidemment maintenir l'amitié avec les États-Unis, comme avec la Grande-Bretagne, mais l'Europe doit maintenant compter sur elle-même et se renforcer. C'est une conclusion brutale après ce que Merkel a considéré comme le double échec de la rencontre avec Trump, tant sur l'OTAN que sur le climat. Merkel a un plan pour l'Europe. Une Europe plus unie, plus forte, plus autonome. Ce sera l'objectif de son prochain mandat, si elle est réélue. Un sacré tournant.

Pendant ce temps en france, la macronmania

en France on a passé son temps à alimenter la Macronmania en décortiquant la poignée de main avec Trump pendant des heures, ou en analysant l'effet du charme de Macron sur les autres leaders du G7. Je me demande combien de temps va durer cette hystérie collective.

Et pendant ce temps en chine

Impossible de deviner en regardant l'évolution des marchés chinois ces derniers jours que la note de la Chine a été dégradée il y a peu de temps par Moody's. Et pourtant c'était un évènement majeur puisque c'était une première depuis 25 ans. Et une remarque générale tout d'abord. L'ambiance sur les marchés est tellement positive, voire euphorique, que ce qui se passe en Chine est totalement ignoré. L'attention est tellement tournée sur les États-Unis mais aussi sur l'Europe que la Chine semble avoir disparu totalement des radars des investisseurs. Il y a encore un an, la Chine était une cause de stress majeure pour les marchés. Ce ne semble plus être le cas.

Le stop and go chinois

Le fait que ce qui se passe en Chine n'est pas très clair est peut-être aussi un facteur d'explication. Il faut dire que la Chine pratique le stop and go depuis quelques années et ne semble pas parvenir à gérer l'évolution de son économie. Après la relance massive pour permettre à l'économie de rebondir, une relance qui a provoqué des bulles massives, notamment sur l'immobilier et sur la dette, le gouvernement chinois a décidé brutalement de s'attaquer aux risques financiers, en augmentant les taux, en réduisant les liquidités, en prenant des mesures drastiques sur la spéculation immobilière. Mais la dette, qui est déjà à 250% du PIB, continue à monter.

La chine investit massivement

Est-ce que les mesures gouvernementales vont avoir un impact sur la croissance ? On ne sait plus très bien. Les mesures prises par le gouvernement ont freiné l'investissement privé, elles pourraient avoir aussi un impact sur la consommation des ménages. Mais tous ces effets négatifs sont balayés par les investissements publics massifs. La Chine a investi, notamment en infrastructures, 1700 milliards de dollars pour la seule année 2016, alors que Trump a promis pendant sa campagne un programme d'investissement de 1000 milliards de dollars, mais sur 10 ans. 1700 milliards de dollars sur un an comparé à 1000 milliards sur 10 ans. De quoi alimenter la machine en cette année de 19ème congrès national du parti Communiste. Et une année de congrès, on ne laisse pas tomber l'économie. C'est peut-être ça qui rassure les marchés. À moins que la Chine ne soit tout simplement plus à la mode chez les investisseurs jusqu'à ce qu'elle le redevienne...

Le cas de marketing de la semaine

La SNCF a donc abandonné la marque mythique, un des symboles de la réussite française, TGV pour un "Inoui" plus djeun' et plus cool. J'aurais adoré assister aux réunions des "hommes, et femmes, de l'art...du marketing" qui ont abouti à cette décision. Voyages-sncf.com devient Oui.sncf. Tout cela vient rejoindre Ouicar, les bus Ouibus, et les trains Ouigo. En gros, si j'ai bien compris, la SNCF a décidé de décliner le mot "Oui"... Oui-Oui prend le train donc.

Le nasdaq : toujours plus haut ?

30ème record historique pour le Nasdaq vendredi. 6210 points. Une hausse de plus de 15% pour 2017. Les Échos rappellent qu'au plus bas de la crise, en mars 2009, il cotait à 1268 points. Soit une multiplication par 5 ! Les 5 plus grosses capitalisations du Nasdaq, Apple, Google, Microsoft, Amazon et Facebook totalisent 2930 milliards de dollars, plus que la somme du CAC 40 et du DAX. Cette exubérance est-elle irrationnelle ? That is the question.

Le cocorico du jour

Les Français achètent moins de viande. 86,7 kilogrammes par an et par habitant, une baisse de 2.25% en 10 ans. Mais heureusement la Chine et l'Iran achètent notre viande, ce qui soutient les cours.

La surprise du jour

Le travailliste Corbyn remonte lentement mais sûrement dans les sondages. Le parti de Theresa May n'a plus qu'une avance de 6 à 8 points dans les sondages. En revanche, en Allemagne, Merkel creuse à nouveau l'écart avec Schulz, entre 12 et 15 points d'écart selon les sondages.

40-60 ans : c'est votre tour !

Après avoir organisé 3 soirées dédiées aux enjeux patrimoniaux des 25-40 ans, MonFinancier passe à l'étage au-dessus, à la "classe supérieure" me direz-vous, et organise à son agence parisienne le jeudi 1er juin une soirée réservée aux 40-60 ans. Vous êtes concerné(e)? Vous avez du mal à mettre de côté malgré un emploi stable et des revenus réguliers? Vous n'arrivez pas à réduire vos dépenses entre les impôts qui augmentent chaque année, les travaux et réparations qui ne s'arrêtent jamais, et la famille qui s'agrandit? Alors vous ne pouvez pas manquer notre conférence du 1er juin consacrée aux enjeux patrimoniaux des 40-60 ans. Nous vous attendons à partir de 19h au 28 avenue marceau (paris 8). Je m'inscris à la soirée 40-60 ans.

À revoir absolument en replay

Numéro spécial avec les principaux sujets traités ces dernières semaines par nos Jedis de l'Économie et de la Finance et les conseils de Pascale Seivy de Pictet, Sébastien Lalevée de la Financière Arbevel, Alain Pitous de Talence Gestion, de Louis de Montalembert de Pléiade AM, de Christian Bito de CBT Gestion et Jérôme Fauvel de la Française AM . Exceptionnel.À voir ou à revoir en replay ici

On s'en fout

On va passer des heures à analyser la poignée de mains ou l'échange de regards entre Macron et Poutine aujourd'hui à Versailles; Le parquet ne va pas poursuivre Richard Ferrand qui déclare qu'il n'y avait pas de conflit d'intérêts; Grâce à notre nouveau président, le week-end de l'Ascension a été "tropical", avec Hollande c'était la pluie, avec Macron c'est la canicule; Les oeufs de poisson sont bons pour la santé car ils sont riches en Omega 3; Le film suédois The square a reçu la Palme d'Or, le film français 120 battements par minute a obtenu le Grand Prix du Jury; Les États-Unis vont interdire les ordinateurs portables sur tous les vols à destination des États-Unis.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos