vendredi20octobre
signature de contrat

Les estimations d’un expert financier secouent les Français. Selon ses dires, les fonds d’assurance-vie en euros seraient en train de débuter une ère de rendement net d’inflation négatif, et cela risque de perdurer pour les cinq à dix années à venir. Le placement préféré des Français serait-il en mauvaise posture ? Explications.

La situation actuelle laisse experts et titulaires perplexes : la baisse caractérisée des fonds en euros face à une hausse de 1% de l’inflation. Les résultats d’analyse des experts financiers pointent du doigt la situation à risque des rendements en assurance-vie.

Les professionnels s’accordent à dire que ces rendements ne pourront que baisser progressivement, du moins, jusqu’à atteindre un seuil bas, voire négatif. Les contrats en assurance-vie qui, à leurs débuts étaient censés garantir le capital investi, deviennent aujourd’hui des placements « à risque ».

Face à cette situation, les compagnies d’assurance préfèrent jouer sur la prudence. Leur politique se limite à proposer des contrats où le capital investi sur les fonds en euros sont garantis, mais sans les frais de gestion.

L’assurance-vie deviendrait-il un placement à risque ?

Le placement chouchou des Français se trouve aujourd’hui en de très mauvaise posture. Certes, il ne s’agit que de moyennes, mais les chiffres sont de plus en plus inquiétants. Selon des statistiques émanant d’un site Internet spécialisé en assurance, l’année 2017 affiche une prévision de 1,48% contre 1,8% en 2016. Le fondateur du site Web d’expliquer

On se dirige bien vers un rendement réel négatif pour les fonds en euros sous l'action conjuguée de la baisse des rendements, de l'inflation (NDLR : 1 % en septembre 2017) et des prélèvements sociaux portés à 17,2 %.

Dans le contexte actuel, c’est le risque principal que doivent affronter les nombreux souscripteurs de contrats d’assurance-vie. Pourtant, si ces derniers sont intéressés par ce placement, c’est bien en raison de la « sécurité » du placement qui est censé garantir leur capital.

Le directeur d’un établissement financier d’affirmer pourtant

Les rendements des fonds en euros vont encore baisser.

La question est maintenant de savoir si ces rendements peuvent descendre jusqu’à zéro. Selon cet expert, cette situation est peu probable. En effet, les rendements ne pourront que remonter après avoir atteint un niveau relativement bas. En outre, afficher un taux facial de zéro n’est pas rentable pour les compagnies d’assurance dans un marché très concurrentiel.

En revanche, en taux réel, les rendements des fonds en euros pourraient atteindre un taux négatif. Même face à une situation pareille, les épargnants continueront à « faire confiance » à l’assurance-vie.

La preuve : ils continuent allègrement d’alimenter leurs livrets A !

Dixit, le directeur.

Les compagnies d’assurance jouent la carte de la prudence

Face à ces statistiques, les compagnies d’assurance ont pris des mesures de précaution. Beaucoup d’entre elles proposent en effet des contrats où le capital investi sur le fonds en euros est certes garanti, mais hors frais de gestion.

Un professionnel d’expliquer les réserves émises par les assureurs

Elles disposent en moyenne de 3,30 % à 3,40 % de leurs encours en provision pour participation aux bénéfices (PPB) qu'elles peuvent utiliser pour lisser les rendements des contrats. Et c'est sans compter les plus-values latentes sur actions et immobilier. En résumé, elles en ont « sous le pied ». Mais l'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) pousse actuellement les compagnies à baisser les rendements et alimenter leurs PPB.

Pour ce dernier, toute la difficulté réside dans le fait d’identifier le moment opportun pour donner l’impulsion qui fera inverser le mouvement. Toujours selon ses prévisions, le rendement moyen de l’OAT devrait tourner autour de 0,9% en 2017, 1,20% en 2018 et 1,50% en 2019.

Pour le moment, les assureurs limitent les flux sur les fonds en euros afin de ne pas acheter des titres à des taux très bas. En revanche, lorsque ces taux remonteront, ils devront adopter une stratégie performante afin de séduire suffisamment les épargnants à profiter de la hausse.

A découvrir également

  • Très risqués, compliqués, bloqués… 5 idées reçues sur les produits structurés
    4/07/2022
  • L’assurance vie continue de séduire et bat tous les records
    4/07/2022
  • Assurance vie et PER : l'affichage des frais pour chaque unité de compte obligatoire
    1/07/2022
  • Les fonds long / short : la solution idéale lorsque les marchés sont instables ?
    28/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt