jeudi02août
Représentation d'une assurance vie

L’engouement des épargnants français pour l’assurance-vie est loin d’être altéré, malgré les fluctuations boursières, les périodes de crise et autres. En effet, les chiffres montrent qu’il s’agit toujours du placement préféré des Français. D’ailleurs, l’assurance-vie pourrait bien séduire davantage d’épargnants avec la réforme fiscale qui concerne pleinement les gains des contrats d’assurance-vie.

Entre les Français et l’assurance-vie, c’est toujours autant l’idylle parfait. Les chiffres démontrent que l’engouement des épargnants pour ce placement demeure intact, si ce n’est plus important encore. Rien que sur les 4 premiers mois de 2018, la collecte nette des contrats d’assurance-vie ont supplanté celle de l’année 2017 entière.

De janvier à avril, les contrats d’assurance-vie ont rapporté 7,5 millions d’euros alors que la collecte nette annuelle était à 7,3 millions en 2017. Plusieurs éléments sont à l’origine de ce succès, notamment la réforme fiscale et l’instauration du prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%. Voyons alors en détails les différents aspects de ce placement si plébiscité en France.

Le succès de l’assurance-vie est indéniable

Les Français sont épris de l’assurance-vie, c’est le moins que l’on puisse dire au vu des 1 676 millions d’euros d’encours enregistrés en 2017. Et pourtant, ces chiffres sont toujours en nette progression. La collecte nette enregistrée au cours des quatre premiers mois de 2018 est de 7,5 millions d’euros. C’est encore mieux que la collecte nette de l’année 2017 entière.

Au classement des placements préférés des Français, l’assurance-vie est alors loin devant le LDDS et le livret A. Certes ces derniers sont des placements plafonnés, mais le succès de l’assurance-vie n’est pas moins flagrant.

Les supports les moins risqués ont un succès plus important

La Fédération française de l’assurance (FFA) estime que 37 millions d’épargnants français ont au moins un contrat assurance vie. Cependant, il faut préciser que tous les supports n’ont pas le même succès.

L’aversion pour le risque des Français étant une réalité indéniable, les supports en unités de comptes et les actions sont peu prisés par les épargnants en France. En revanche, les fonds en euros connaissent une dynamique impressionnante malgré les rendements restreints.

L’allègement de la fiscalité va renforcer ce succès de l’assurance-vie

Depuis le 1er janvier 2018, une nouvelle fiscalité a été appliquée pour les revenus exceptionnels, y compris ceux issus des contrats d’assurance-vie. Avec l’instauration du prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou flat tax, les assurés seront soumis à une fiscalité unique de 30% pour les primes versées avant le 27 septembre 2017.

Cette flat tax inclut l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux. Concernant les primes versées après cette date, la fiscalité dépendra essentiellement de l’âge du contrat. Les contrats de plus de 8 ans auront une fiscalité plus allégée par rapport à ceux qui ont moins d’ancienneté.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos