mercredi04avril
tirelire et pièces euro

Si l’assurance-vie est, sans contexte, l’un des placements les plus intéressants en France, les intérêts perçus sont toutefois soumis à différentes obligations fiscales. Le rendement défini dans le contrat est, de ce fait, éloigné du montant net perçu par l’assuré. Encore faut-il tenir compte des frais d’entrée que la compagnie d’assurances peut facturer.

Support financier le plus plébiscité en France en termes de dépôts, le fond en euros doit son attractivité à la garantie du capital investi, la liquidité du placement ainsi que son rendement dont le taux moyen dépasse le seuil de 1%. À en croire des données affichées depuis 2 ans, les contrats en euros rapportaient en moyenne 1,8% en 2016 et 1,5% en 2017.

La performance de ce moyen d’investissement se trouve toutefois restreinte à cause des impôts et des contributions sociales qui sont prélevés aux profits générés par les versements. De plus, certains établissements facturent encore des frais au moment du dépôt d’argent, ce qui peut réduire davantage les gains.

Trois éléments qui réduisent la performance de l’assurance-vie en euros

Les assureurs adoptent chacun leur propre stratégie commerciale pour développer leur portefeuille client. Si certains acteurs en ligne ne facturent aucuns frais pour les versements d’argent, bon nombre d’enseignes y appliquent des coûts.

Ces derniers sont déterminés à partir du montant déposé. À titre d’exemple, si l’assuré verse 100 euros et que la compagnie d’assurances lui facture 2% de frais à l’entrée, son investissement réel est alors de 98 euros.

Outre les tarifs imposés par l’assureur, des prélèvements sociaux sont déduits annuellement sur les fonds en euros. En effet, si le contrat indique un certain taux de rendement, les intérêts générés vont encore diminuer de 17,2%. Ce qui fait qu’une rémunération brute de 1,5% reviendra à 1,24% après l’escompte des contributions sociales.

Puis vient l’impôt dont les taux sont plus importants pour un rachat avant la huitième année du contrat. Les gains provenant des versements avant le 27 septembre 2017 sont taxés à 35% si le contrat est moins de 4 ans. Si l’âge du contrat est défini entre 4 et 8 ans, le taux d’imposition sera de 15%. En revanche, les profits issus des dépôts effectués après cette date sont soumis à une taxe unique de 12,8%.

Les contrats de plus de 8 ans, quant à eux, sont plus avantageux du fait de l’existence d’un abattement fiscal annuel. Cette réduction équivaut à 4 600 euros si le contribuable est célibataire, dans le cas contraire elle sera doublée.

Mais, quelle que soit sa situation familiale, ses gains sont imposés à 7,5% pour un encours maximum de 150 000 euros. Au-delà de cette somme, ils sont soumis à la Flat tax de 12,8%.

Des retraits pouvant même impacter le capital investi

En reprenant l’exemple ci-dessus, sur le dépôt de 100 euros en fonds en euros et les frais sur versement de 2%, le contractant ne pourra sauvegarder son capital qu’avec un rendement brut de 2,04%. À titre d’indication, un contrat assurance vie en euros qui devait rapporter 1% net perdra 0,16% de son capital si l’assureur facture 1% de frais d’entrée et si le rachat se fait un an après la signature du contrat.

Par ailleurs, un dépôt sans frais rémunéré à 1% brut rapporte en réalité 0,72% jusqu’à ce que le contrat atteigne sa huitième année. Le rendement réel sera alors estimé à 0,77%. Si la compagnie d’assurances prélève 1% à l’entrée, le contrat ne rapportera que 0,65% après 8 ans.

De même, un rendement annuel brut de 2% reviendra à 1,45% net d’impôt et de prélèvements sociaux pour un retrait avant 8 ans, à condition que les fonds aient été versés après le 27 septembre 2017. Si l’assuré réalise un rachat 8 ans après la signature du contrat, la rémunération équivaut à 1,54%.

En tenant compte des frais commerciaux de 1%, la performance réelle du contrat est réduite entre 0,56% et 1,32% avant 8 ans. Même au-delà de la huitième année du contrat, son rendement ne dépassera pas 1,42%.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos