jeudi15février
pièces de monnaie et graphique

L’assurance vie figure parmi les placements les plus prisés par les Français. Selon leur point de vue, il s’agirait d’un investissement rentable qui mérite de retenir l’attention des souscripteurs. Seulement, il s’avère aussi que ce type de placement ne soit pas sans faille. Avec les nombreux frais qui affectent sa rentabilité, il inquiète les assurés.

Des coûts à régler à la souscription, des frais sur le versement et la gestion, des sommes à payer pour régulariser les garanties de prévoyance, les rentes ou le SCPI… nombreux sont les dépens rattachés à l’assurance vie, qui peuvent, d’ailleurs, varier d’une clause à l’autre.

Comparées au service rendu, ces coûts semblent injustifiés. Pourtant, ils influent lourdement sur la rentabilité de ce type de placement. Voilà pourquoi, il est important d’en connaître les différents frais qui peuvent être prélevés. Ainsi, il serait plus facile de comparer les nombreuses offres en tenant compte de leur performance ainsi que leur qualité de service.

Une tendance baissière pour les frais à la souscription

Avant l’année 2000, les établissements de contrat vie régnaient en maître et imposaient leur loi. Durant ces périodes, le taux moyen de prélèvement sur les versements de contrat vie était de 5 %. Un coût assez élevé pour une simple souscription ou pour des rétributions complémentaires.

Les années d’après, les frais à l’entrée ne pouvaient pas dépasser la barre de 2 %. La raison en est simple, les assurés ont riposté et ont décidé de négocier. Et avec l’avènement des compagnies d’assurance en ligne qui affichent un réel succès ces derniers temps, la concurrence devient rude.

Dorénavant, chaque opérateur se retrouve obligé de proposer des offres attrayantes ou des services irréprochables afin conquérir la clientèle. Pour cette dernière, il ne reste plus qu’à comparer les différentes propositions pour choisir celle qui répond au mieux à ses attentes.

Opter pour les fonds purs afin d’alléger les frais de gestion

Si les coûts de la souscription à une assurance vie sont à la baisse, ce n’est sûrement pas le cas pour les frais de gestion annuels qui pèsent lourd avec des prélèvements de :

  • 0,35 % à 1 % sur les fonds en euros
  • 0,6 % 1,2 % sur la part en unités de compte
  • 1,5 à 2 % sur les Sicav

Certes, ces tributs peuvent passer inaperçus sur le court terme, mais avec une durée moyenne de 10 ans, la facture devient considérable. Pour en alléger l’impact, le plus sage serait d’investir dans des titres directs en choisissant l’offre Fonds purs. Cette option est à la fois moins chère et plus performante que les autres services proposés.

Des frais supplémentaires à l’affût

Dans le domaine du contrat vie, des coûts supplémentaires viennent alourdir la note. À commencer par les frais d’arbitrage avec leurs montants forfaitaires élevés à quelques dizaines d’euros. Puis, les prélèvements sur les rentes viagères atteignant les 3 %. Et ceux du SCPI qui font chuter le rendement brut de 4,5 % à 2,8 %.

Il y a aussi la garantie de prévoyance qui permet aux bénéficiaires du contrat de profiter du montant versé par le souscripteur en cas de décès de ce dernier. Comme les autres, ce service n’est pas sans coût.

Son tarif peut changer d’un assureur à l’autre. Certains proposent une supprime de 0,1 à 0,2 point sur les frais annuels de gestion. D’autres préfèrent en surélever le coût à l’année en fonction de l’âge de l’assuré et du contrat en perte.

Quelques indices pour alléger les frais

Afin d’amoindrir les dépenses en cas d’inscription à un contrat d’assurance vie, il ne faut pas oublier qu’il existe des propositions attractives. C’est bien le cas avec les contrats vendus sur le web qui se positionnent sur la gratuité des frais de rentes ou d’arbitrage.

Après tout, la plupart de ces sites permettent de bénéficier d’un placement exonéré d’impôts et de prélèvements sociaux. De plus, les rendements à long terme sont nettement élevés.

Le nouveau système de prélèvement forfaitaire unique reste aussi une solution à prendre en compte. Grâce à cette flat tax, profiter d’une fiscalité fixée à 30 % au lieu de 60,5 %.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos