lundi16juillet
Immeubles de bureaux

Les fonds en euros présentent des rendements en berne, c’est une évidence. L’heure est alors à la diversification pour les épargnants, en vue de meilleurs résultats sur un contrat d’assurance-vie. Pour ceux qui sont réticents à investir massivement dans les actions, les SCPI constituent une alternative intéressante pour dynamiser leur contrat.

Diversifier les actifs dans un contrat d’assurance-vie s’avère un moyen efficace pour obtenir de meilleurs rendements tout en limitant les risques. Alors que les fonds en euros classiques s’orientent clairement vers la baisse, il serait éminemment indispensable de se tourner davantage vers d’autres placements.

Et parce que les actions rebutent souvent les investisseurs en raison de leurs risques élevés, les parts de Société civile de placement immobilier (SCPI) peuvent s’avérer intéressantes.

En effet, ces SCPI présentent des avantages notables en matière de patrimoine, de fiscalité mais aussi en termes de rendements. Voyons en détail le fonctionnement de ces parts de SCPI ainsi que leurs prévalences pour l’épargnant.

Comment se déroule l’investissement dans les SCPI ?

Il appartient à la compagnie d’assurance de proposer les parts de SCPI qui peuvent être attribuées à l’épargnant. En effet, elle va procéder préalablement à l’achat de ces parts et faire des propositions aux épargnants, en choisissant les SCPI et en limitant les parts de chacun selon sa propre politique de risques.

Parfois, les sociétés d’assurance concèdent à ce que les parts de SCPI composent 25% de leur contrat d’assurance-vie, d’autres fois cela peut atteindre 30%. Par ailleurs, le choix du gestionnaire de portefeuilles sera déterminant, car celui-ci dépend de la pertinence des compagnies choisies.

Les avantages d’un investissement dans les parts de SCPI

Que gagne-t-on à investir dans les SCPI, hormis la diversification des actifs ? En effet, il est d’abord nécessaire de savoir que les rendements de ce placement sont largement au-delà de ceux des fonds en euros.

Les revenus des SCPI possèdent également un flux plus important. La grande majorité des SCPI performantes affichent des rendements entre 3 et 5%. Pour rappel, les fonds en euros ne rapportent que 2,5% dans les meilleurs cas.

Par ailleurs, les SCPI offrent également des avantages en matière de succession, notamment si elles sont dans le cadre d’une assurance-vie. En détenir directement assujettirait le patrimoine aux droits de succession. À contrario, la possession de parts de SCPI sera soumise à la fiscalité de l’assurance-vie. Dans la plupart des cas, les chiffres plaident en faveur de l’assurance-vie.

Quid de la fiscalité de ce placement ?

La détention de parts de SCPI est également plus intéressante lorsqu’elle est soumise à la fiscalité assurance vie. En effet, les rendements produits sont directement injectés dans le contrat. Sauf en cas de rachat du contrat, aucun prélèvement fiscal n’est prévu. En revanche, disposer directement des parts de SCPI implique la fiscalisation des rendements dans l’impôt sur le revenu, ces fonds étant considérés comme partie intégrante des revenus fonciers.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos