lundi30juillet
épargne enfants

Quand on veut placer certains fonds pour l’avenir des enfants, on pense souvent au livret A. Et pourtant, il existe des solutions plus efficaces sur le marché, à l’instar de l’assurance-vie. En effet, ce dernier présente des avantages notables tant sur le plan de la rentabilité que par rapport aux diverses options.

Bon nombre de personnes ouvrent un livret A à destination de leurs enfants dès leur plus jeune âge. L’objectif est de mettre de côté un peu d’argent pour leurs études à venir, pour leurs projets à venir ou tout simplement pour subvenir à certains de leurs besoins lorsqu’ils seront adultes.

Cependant, une assurance-vie est plus intéressante dans ces cas-là. Il est vrai que le livret A est exonéré d’impôts, mais il ne rapporte pratiquement rien lorsqu’il n’affiche pas un rendement négatif. Hormis la question des rendements, un contrat d’assurance-vie permet certaines libertés comme l’établissement de l’âge minimal pour effectuer un retrait ou autres.

Épargner pour les enfants, désormais une nécessité

Aujourd’hui, il est plus que logique de vouloir mettre de l’argent de côté pour les enfants. En effet, la conjoncture économique ne peut actuellement rien présager de précis.

Mais que l’économie aille dans un sens ou dans un autre, il n’y a de choix plus judicieux que de préparer l’avenir des enfants en leur constituant une épargne dès leur plus jeune âge. D’ailleurs, les besoins sont nombreux : leur argent de poche, le financement de leurs études, etc.

L’assurance-vie, des options en abondance

Parmi les avantages des assurances vie, c’est qu’elles ne sont pas soumises à un plafond, contrairement à certains livrets défiscalisés. Il sera donc possible de placer autant de fonds que voulu à destination des enfants.

Ensuite, les parents pourront encadrer le contrat afin que les fonds ne soient pas liquidés prématurément par l’enfant. Par le biais d’un simple avenant, il sera possible d’établir ces balises. La directrice juridique et fiscale chez Swiss Life, Marie-Hélène Poirier explique :

Cet acte, réalisé sous seing privé, permet d’éviter que votre enfant ou petit-enfant, devenu jeune adulte, ne dilapide ses économies. On peut ainsi fixer un âge minimal pour le retrait des fonds ou les demandes d’avance – qui ne peut toutefois excéder 25 ans –, ou encore pour autoriser les arbitrages.

Marie-Hélène Poirier.

En revanche, le consentement de l’enfant titulaire du contrat d’assurance-vie pourra être considéré pour les diverses opérations, à partir de l’âge de 12 ans.

Terminons ce volet de l’assurance-vie par son niveau de rentabilité : en ouvrant un contrat pour les enfants dès leur plus jeune âge, les rendements peuvent être importants. La directrice de l’ingénierie patrimoniale au Conservateur, Corinne Caraux le confirme :

L’assurance vie multisupport permet de réaliser un investissement bien plus diversifié et modulable dans le temps que le livret A. Si le placement est ouvert dès le plus jeune âge, on dispose d’un temps assez long pour pouvoir investir en partie sur des fonds en actions, qui sont source de plus de performance sur la durée.

Corinne Caraux.

Le livret A, une fausse bonne idée

Même si le livret A est entièrement défiscalisé, il constitue une option peu intéressante lorsque l’objectif est de laisser un pécule aux enfants. En effet, le taux de rémunération de ce livret est actuellement figé à 0,75%. Quand on sait que l’inflation tourne à 1% voire plus de nos jours, il est évident que le livret A a des rendements négatifs et ne peut même pas contenir la hausse des prix.

En ouvrant un tel livret à vos enfants, vous ne ferez alors que laisser l’inflation grignoter lentement les fonds. Même avec les réformes de calcul du livret A qui seront effectives en 2022, il n’est pas certain que ce livret soit le mieux adapté pour une épargne d’aussi longue haleine.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos