mercredi23mai
épargne et sécurité

La Banque de France a déclaré que l’épargne française a progressé, avec 140 milliards d’euros rien que pour le premier trimestre 2018. Cependant, les Français seraient avides que des placements sûrs. D’après une étude Odoxa pour le compte de LinXea et Les Echos, les épargnants français se tournent davantage vers l’assurance-vie plutôt que les actions ou autres placements à risque.

Les placements à risque ne séduisent pas les Français, loin s’en faut. Même s’ils peuvent générer plus d’intérêts, les épargnants préfèrent se tourner vers des investissements plus sûrs. C’est ce que l’étude Odoxa pour LinXea et Les Echos a montré. Il est vrai que les rendements du PEL, du livret A ou encore de l’assurance-vie sont moindres.

Mais l’aversion au risque pousse les Français à se rapprocher davantage de ces produits d’épargne plus qu’un autre. Par ailleurs, la conjoncture économique n’est pas encore en mesure de les rassurer.

L’assurance-vie est le chouchou des épargnants

Odoxa a réalisé une étude auprès des Français, pour le compte de Les Echos et LinXea. Sans surprises, les résultats de cette étude montrent que l’assurance-vie est le placement le plus prisé en France.

À elle seule, l’assurance-vie représente 37% des Français, si tant est que ces derniers aient de l’argent à placer. Elle est talonnée de près par le livret A, qui séduit 33% des sondés. Le Plan d’Épargne Logement quant à lui, récolte 20% des placements que les Français feraient s’ils avaient de l’argent à placer.

La sécurité comme critère principal

Cette étude démontre aussi l’aversion des Français au risque. 71% d’entre eux ont affirmé préférer les placements sûrs, contre 28% qui étaient enclins à investir dans des investissements risqués. D’ailleurs, 70% des personnes interrogées estiment que les placements risqués constituent plus un moyen de perdre de l’argent, plutôt que d’en générer.

C’est pour cette raison que le livret A, l’assurance-vie et autres placements à faible rendement connaissent un succès important en France. D’ailleurs, les contrats d’assurance vie pourraient encore augmenter. En effet, l’étude montre que 13% des personnes interrogées sont intéressées par un tel contrat car ils n’en ont jamais ouvert de leur vie.

Redynamiser les fonds en euros

Il faut avouer que les résultats des fonds en euros ne sont pas très encourageants. Depuis 2015, leur rendement ne cesse de baisser, atteignant même un niveau inférieur à 2%.

Par ailleurs, le gouvernement mène une véritable opération séduction là-dessus, en simplifiant ces fonds autant que faire se peut. Pour relancer l’activité économique, une partie de l’épargne nationale devrait migrer vers ces fonds.

Pour l’heure, l’aversion au risque ne constitue pas le seul obstacle : la méconnaissance de ces placements rend encore la tâche compliquée. Et pourtant, 75% des personnes interrogées ont affirmé ne pas savoir de quoi il s’agit.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos