Femme de tête calculant les coûts commerciaux, planifiant les investissements futurs, comptabilisant les transferts d'argent pour le loyer de la maison et payant les factures des services publics, assise à son bureau à domicile.

    Le rendement moyen des fonds en euros de l’assurance vie en 2023 est estimé à 2,5 %. Comparé à l’année dernière, celui-ci a progressé de ++1,09 %, ce qui devrait constituer une bonne nouvelle pour les épargnants.

    Malheureusement, ce taux ne reflète pas les rendements nets de prélèvements sociaux, et il faut dire que ce produit d’épargne se révèle actuellement moins rémunérateur que l’épargne réglementée (défiscalisée) : 3 % pour le Livret A et le LDDS, et 6 % pour le LEP (avant le 1er février). Alors, comment expliquer cette faible performance ?

    Remontée des taux et composition des fonds en euros

    La remontée des taux a incité les épargnants à préférer les livrets réglementés afin de pouvoir profiter des rendements assez attractifs tout en sécurisant leurs placements.

    Cet engouement pour l’épargne réglementée a entraîné la décollecte sur les fonds en euros de l’assurance vie . En effet, la décollecte s’est chiffrée à plus de 25 milliards d’euros avant début décembre 2023.

    Mais ce n’est pas tout, les performances d’un grand nombre de fonds en euros ont été affectées négativement par leur composition. La plupart de ces fonds ont été investis dans des obligations, offrant pour la plupart des rendements faibles depuis la hausse des taux d’intérêt.

    Le rendement réel se révèle ainsi assez décevant après déduction de l’inflation, dont le niveau s’est établi à 4,9 % en 2023.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    Les assureurs adoptent une approche incitative

    ImportantFace à cette situation, l’ACPR demande aux assureurs de bonifier les rendements des fonds en euros avec leurs PPB (Provisions pour participation aux bénéfices). Ceci vise à rendre les contrats d’assurance vie plus attrayants pour les épargnants, et à éviter les retraits massifs des fonds en euros. Le superviseur a d’ailleurs annoncé qu’il va surveiller de près les sorties de ces fonds.

    Afin de limiter la décollecte, les assureurs adoptent une approche incitative :

    • proposer des taux bonifiés pouvant atteindre 5 % ;
    • ne pas prélever des frais sur les versements, etc.

    En contrepartie, les assurés devront investir une partie de leurs versements sur des unités de compte.

    À retenir
    • Les rendements réels des fonds en euros (nets de prélèvements sociaux) de l’assurance vie sont assez décevants.
    • Cette faible performance est due à la remontée des taux qui a entraîné la décollecte, et à la composition de ces fonds, investis pour la plupart dans des obligations.
    Découvrez notre contrat Meilleurtaux Liberté Vie
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives