Main d’une femme d’affaires tient des billets en euros.

    Autrefois boudés par les épargnants en raison de leurs maigres rendements, les fonds en euros sont redevenus attractifs en 2023. Plusieurs assureurs ont d’ailleurs annoncé une hausse de leurs taux minimums, qui devraient atteindre un niveau comparable à celui du Livret A. Ce retour en force des fonds en euros constitue une bonne nouvelle pour les épargnants. Ils peuvent enfin espérer une rémunération plus satisfaisante de leur épargne.

    Un rendement moyen de 3,31 % chez Sogécap

    Sogécap, compagnie d’assurance vie du groupe Société Générale, indique avoir servi un rendement moyen de 3,31 % en 2023. Cela correspond à une augmentation de 114 points de base par rapport à 2022 (2,17 %).

    À noter que la performance minimum offerte par les fonds en euros est passée de 1,60 % à 2,85 % l’année dernière.

    ImportantPour leur part, les clients de la banque peuvent prétendre à un rendement de 3,75 % en fonction de leur taux de détention d’unités de compte (UC), des supports diversifiés, mais au capital non garanti.

    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    Macif et Covéa annoncent également des hausses

    De son côté, la Macif révèle des rendements plancher de 2,50 % pour les contrats vendus avant 2018, et de 2,70 % pour les plus récents.

    Au sein de Covéa, les hausses annoncées sont moindres, avec des taux minimums passant de 1,40 % à 2,25 % chez MMA, et de 2,05 % à 2,80 % chez Maaf et GMF.

    Nouvelle donne du marché de l’épargne

    Ces rendements nets de frais de gestion, bien qu’avant prélèvements fiscaux et sociaux, se rapprochent des 3 % servis par le Livret A. Les assureurs réagissent aux hausses successives du rendement du livret d’épargne réglementée observées en janvier 2023, une première en trois décennies.

    Philippe Perret, directeur général de Société Générale Assurances, exprime la volonté de

    Dépasser le rendement du Livret A et le taux des obligations à 10 ans de l’État français en 2024.

    L’objectif est de

    Relancer la collecte de l’assurance vie après les performances positives des fonds en euros et des UC.

    Forte décollecte : un défi à surmonter

    Sur le marché français de l’assurance vie, totalisant plus de 1 900 milliards d’euros d’encours, seulement 3,4 milliards d’euros de flux nets ont été enregistrés sur les onze premiers mois de 2023.

    Les fonds en euros ont connu des sorties de plus de 25 milliards d’euros sur cette période, soulignant le défi auquel font face les assureurs.

    Pour retenir les épargnants dans les fonds en euros, les compagnies ont puisé dans la provision pour participation aux bénéfices (PPB), une réserve constituée en prévision de conjoncture difficile.

    Cependant, les critiques émises par Jean-Paul Faugère de l’ACPR sur le « fléchage » de la PPB vers les clients des UC mettent en lumière les enjeux d’équité entre les épargnants.

    Dans ce contexte, les assureurs affirment

    Appliquer des bonus de performance réglementaires pour accompagner la prise de risque des clients investissant dans des UC.
    À retenir
    • Les fonds en euros, autrefois délaissés, sont devenus plus attractifs en 2023.
    • Plusieurs assureurs ont annoncé des hausses de leurs taux minimums, qui pourraient atteindre 3 %.
    • Ce retour en force des fonds en euros est une bonne nouvelle pour les épargnants.
    Découvrez notre contrat Meilleurtaux Liberté Vie
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives