Photo de haute qualité

    L’optimisation du rendement de l’assurance vie pour cette année 2024 nécessite une allocation appropriée et la minimisation des frais associés au contrat. Dans le cadre du « Grand rendez-vous de l’épargne » (Capital/Radio Patrimoine), des experts ont partagé leurs conseils pour guider le choix de l’épargnant.

    Privilégier les ETF (trackers) pour une performance optimale

    Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du site Good Value for Money, suggère une répartition de 40 % en fonds euros et 60 % en diversification, en mettant l’accent sur les marchés actions. Cette stratégie vise à dynamiser la rémunération de l’assurance vie.

    ImportantLes Exchange Traded Funds (ETF), également connus sous le nom de trackers, sont fortement recommandés par les experts pour maximiser le rendement. Ces instruments reproduisent la performance d’un indice à des frais de gestion considérablement bas, environ 0,25 %, comparés à d’autres supports pouvant prélever jusqu’à 5 % de votre performance.

    Selon les spécialistes, les ETF axés sur les marchés actions Europe, les marchés actions US ou les marchés actions internationales sont des choix judicieux pour l’assurance vie.
    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée

    Les fonds obligataires à échéance offrent des rendements potentiels élevés

    Une autre opportunité suggérée par Cyrille Chartier-Kastler concerne les fonds obligataires à échéance, avec un potentiel de rendement atteignant 6 %, voire 7 % ou 8 %.

    Cependant, il souligne l’importance de saisir ces opportunités rapidement, car elles pourraient être temporaires.

    Si toutes ces offres semblent complexes, confier la gestion du contrat à un professionnel est une alternative viable.

    Les clients ayant choisi la solution équilibrée ont bénéficié d’une performance de 3,85 %, tandis que ceux ayant opté pour la formule dynamique ont atteint plus de 5 %.

    En conclusion, pour maximiser le rendement de l’assurance vie en 2024, une allocation bien équilibrée, la préférence pour les ETF à faibles frais, l’exploration des opportunités des fonds obligataires à échéance et éventuellement, la délégation de la gestion à un professionnel sont des stratégies à considérer sérieusement.

    Ces choix peuvent contribuer significativement à la croissance du patrimoine de l’épargnant dans le cadre de son contrat d’assurance vie.

    A retenir
    • Allocation recommandée : 40 % fonds euros et 60 % diversification axée sur les marchés actions pour optimiser la rémunération de l’assurance vie en 2024.
    • Privilégier les ETF (trackers) pour leur capacité à reproduire la performance des indices avec des frais de gestion réduits, contrairement à d’autres supports plus coûteux.
    • Il est possible d’investir dans des fonds obligataires à échéance offrant des rendements potentiels élevés de 6 % à 8 %, mais cette option ne comporte qu’une fenêtre d’opportunité limitée, selon les experts.
    • La délégation de la gestion à un professionnel est un choix pertinent pour optimiser les performances du placement.
    Découvrez notre assurance-vie sans frais d'entrée
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives