vendredi06octobre

Tout comme le Mexique, pays que nous avons parcouru le mois dernier, l'économie canadienne est étroitement liée à celle de son géant voisin états-unien, en raison de la proximité géographique et de traités commerciaux. Les trois quarts des exportations canadiennes sont en effet destinées au marché américain. C'est cette proximité géographique et commerciale qui fait du Canada, la 10ème puissance économique mondiale. Mais pas seulement... Le pays peut se reposer sur six secteurs forts de l'industrie primaire : énergies renouvelables (principalement l'éolien), secteur forestier, hydrogène et piles à combustible, mines, métaux et minéraux, pêche, et pétrole et gaz. On en parle d'ailleurs dans le mag' d'octobreL'investisseur qui souhaite donner du goût dans son portefeuille avec du sirop d'érable ne sera pas à court d'idées entre les actions en direct et les fonds plus ou moins investis sur le Canada.

    Pour s'exposer aux valeurs canadiennes, il est possible d'investir en direct dans les plus grandes valeurs de ce pays avec votre compte-titre comme n'importe quelle action française.

    Très peu de courtiers proposent d'investir sur la Bourse de Toronto. Seuls Binck et Saxo proposent d'investir sur la Bourse canadienne. Et quand bien même, les frais de courtage sont élevés.

    En outre, l'investisseur qui souhaite placer ses billes en direct dans des actions canadiennes sera exposé au risque de change. Alors, pour éluder le risque de change, il est possible d'acheter des valeurs en direct comme le géant minier Barrick Gold ou Valeant, le groupe pharmaceutique qui sont cotées à Francfort.

    Le stock picking action n'étant pas évident pour un particulier, il est également possible d'investir sur le marché canadien à l'aide de fonds communs de placements. Pour un investisseur qui ne se sent pas à l'aise avec les valeurs de ce pays, il peut s'attacher les services d'un gérant professionnel et profiter de son expertise sur ce marché. A noter que rares soient les fonds uniquement dédiés au Canada alors on va se concentrer sur des fonds investis sur des sociétés d'Amérique du Nord ou thématiques.

    Parmi les fonds qui existent sur le marché, on peut citer Pictet-Timber (ISIN : LU0340559557) de la société de gestion Pictet. Le fonds applique une stratégie de croissance du capital en investissant aux moins deux tiers de ses actifs totaux/ sa fortune totale dans des actions ou toutes autres titres apparentés aux actions émis par des sociétés actives dans le financement, la plantation et la gestion de forêts et de régions boisées et/ou dans le traitement, la production et la distribution de bois d'oeuvre et d'autres services et produits dérivés du bois contenus dans la chaîne de valeur sylvicole. On retrouve par exemple West Fraser Timber , le producteur de bois canadien qui est en cinquième position de ce fonds (3,35%)

    On retrouve également le fonds Edmond de Rothschild Geosphere (ISIN : FR0010127522) de la société de gestion Edmond de Rothschild. Le fonds s'expose aux valeurs liées aux matières premières et à l'énergie. On retrouve First Quantum Minerals (4,43%) etLundin Mining Corp (4,17%), deux sociétés minières.

    Dans ce même univers, on peut également citer le fonds Amundi Funds Equity Global Gold Mines AU-C Class (ISIN : LU0568608276) de la société de gestion Amundi. Il recherche une croissance du capital à long terme en investissant au moins 67% du total de son actif en actions de sociétés spécialisées dans l'industrie de l'exploitation aurifère et en actions de mines aurifères, de pays tels que l'Australie, l'Amérique du Nord et l'Afrique du Sud, ainsi que dans d'autres actions de métaux précieux ou minerais (comme l'argent et les métaux du groupe du platine), pour autant que cet investissement ne dépasse pas un tiers de l'actif net du Compartiment. Les valeurs Agnico Eagle Mines (8,58%), Goldcorp (7,43%) et Frano-Nevada (5,64%) sont en tête des convictions du gérant.

    Pour les investisseurs qui souhaitent investir sur les valeurs canadiennes, mais sans pour autant choisir entre les nombreux titres et OPCVM, la solution la plus simple et la plus adaptée est sans doute d'investir dans les trackers. Le tracker Lyxor Canada émis par Lyxor de code ISIN LU0496786731 réplique fidèlement l'indice S&P/TSX 60 sans effet de levier ni couverture contre le risque de change. Il est éligible au SRD, qui n'est pas forcément le cas de tous les trackers mais pas au PEA. Le produit est en hausse de 9,84% sur un an et de 25,85% sur cinq ans.




    On notera aussi que ces produits sont éligibles à au moins un de nos contrats d'assurance-vie

    Attention, cet article ne constitue en aucune manière une incitation à acheter et ne peut être considéré comme des recommandations personnalisées.

    Nous restons bien évidemment à votre entière disposition afin de répondre à vos éventuelles questions, vous apporter une explication détaillée, valider la pertinence de cette solution au regard de vos objectifs et bien-sûr étudier d'autres alternatives en adéquation avec votre sensibilité. Demandez à être rappelé(e) par un conseiller spécialisé.
    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos