jeudi17août
Investissement immobilier ou épargne

Faire des économies en déposant son argent dans un placement sécurisé est devenu indispensable pour se garantir un avenir serein. Une somme de 500 euros permet de disposer de plusieurs possibilités de placement, à savoir la constitution d’un patrimoine immobilier, un investissement locatif ou un contrat d’assurance-vie. Mais lequel de ces choix serait le plus pertinent ?

Épargner pour s’assurer plus tard une vie confortable ou pour réaliser des projets, tel est l’objectif primordial de toute personne qui économise de l’argent. Encore faut-il le faire fructifier pour le préserver de l’inflation. Ce qui incite la majorité des gens à effectuer un dépôt de leurs fonds dans un placement stable et lucratif.

Le choix dépend de la situation financière et du profil de risque. Mais pour plus de garanties, les investisseurs font appel au savoir-faire d’un ingénieur patrimonial.

Ce dernier est en mesure d’orienter et d’accompagner l’épargnant dans son choix. Que ce soit une assurance-vie ou un investissement immobilier, il faut tenir compte de certains paramètres pour bénéficier un meilleur rendement.

Un contrat d’assurance-vie présente plusieurs avantages

L’assurance-vie est le placement idéal pour rentabiliser une somme de 500 euros. L’atout principal de ce type d’épargne est que l’assureur peut disposer à tout moment de son argent. En effet, il est possible d’effectuer un rachat partiel ou total en cas de besoin de liquidités.

Mise à part sa disponibilité, elle détient également une fiscalité avantageuse. C’est la raison pour laquelle la souscription d’un contrat d’assurance-vie est d’autant plus bénéfique, si elle est réalisée par un jeune individu.

Ses produits sont déduits des prélèvements sociaux si aucun rachat n’a eu lieu. En cas de rachat partiel par contre, les revenus sont soumis à l’impôt ou à un Prélèvement Forfaitaire Libératoire (hors prélèvements sociaux) qui régresse au fur et à mesure de l’ancienneté du contrat.

Pour un retrait avant la quatrième année de souscription, le PFL est évalué à 35%, 15% s’il est effectué entre la quatrième et la huitième année et 7,5% pour une durée supérieure à 8 ans. En outre, un rachat total implique la clôture du contrat.

Pour un objectif à long terme, il faut bien établir son profil, avant d’entamer une stratégie d’allocation d’actifs, c’est-à-dire le niveau de risque qu’on tolère pour son placement. Les unités de compte sont préférables au fonds en euro car les capitaux seront investis dans différentes classes d’actifs, ce qui génère plus de profit.

À noter que le coût du contrat (droits d’entrée, frais de gestion, frais d’arbitrages, …) peut s’avérer onéreux. Les banques en ligne sont plus avantageuses en termes de frais quoiqu’il soit toujours recommandé de comparer les offres proposées avant de conclure un contrat.

Le placement immobilier est une valeur sure

Contrairement aux biens mobiliers, la pierre ne se dévalorise pas avec le temps. L’investissement immobilier comporte moins de risques par rapport au placement financier. Devenir un propriétaire d’une résidence permet avant tout de posséder un patrimoine, mais de bannir également le loyer mensuel de la liste de ses charges ponctuelles.

Il faut néanmoins considérer sa situation familiale, professionnelle, son éventuelle évolution dans la vie, ainsi que l’accessibilité du logement. Dans ce dernier cas, acheter un logement dans la ville de Paris n’est pas recommandé.

Investir dans l’immobilier locatif est devenu plus avantageux grâce au dispositif Pinel. Ce procédé requiert toutefois une marge de deux ans de loyer et une souscription en assurance loyers impayés pour garantir sa solvabilité.

Outre cette implication financière, le futur acquéreur doit aussi faire preuve de vigilance en choisissant la localité de son logement. En supposant qu’il dispose de 500 euros, il pourra utiliser la moitié dans l’acquisition de son bien et verser le reste de ce montant dans des contrats d’assurance-vie.

Même pour ceux qui n’y sont pas éligibles, acheter des parts de SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) est aussi favorable pour rentabiliser ses fonds. La modeste somme de 500 euros est assez pour être mise dans des actifs immobiliers. De plus, la gestion locative incombe à des professionnels de l’immobilier.

A découvrir également

  • La Banque de France s’inquiète de l’érosion du rendement des contrats d’assurance-vie
    27/01/2022
  • Fonds en euros : attention à ne pas les enterrer trop vite
    27/01/2022
  • 2021 marque le regain de forme de l’assurance-vie
    19/01/2022
  • Fonds en euros : nos solutions pour éviter de perdre de l’argent
    12/01/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt