mardi24janvier
Contrat d'assurance

Une baisse notable de la rémunération suite à la performance actuelle des contrats d’assurance-vie en euros devrait-elle inquiéter ceux qui se sont souscrits aux contrats d’assurance-vie en euros ?

Les contrats d’assurance vie en euros disposent de nombreux atouts. Cette assurance est garantie en liquidité, en capital et surtout une rémunération supérieure à l'inflation. Si en 2015, le rendement moyen des fonds en euros était de 2,27%, il est passé sous la barre des 2 % en 2016.

Plusieurs types de fonds en euros apparaissent aujourd’hui et sur lesquels il est possible d’assurer son placement : les fonds classiques, les fonds euro-pierre composés en grande partie d'immobilier, les fonds euros actifs ou euros dynamiques comportant une poche actions, les fonds avec une garantie de 98 % et les fonds euro-croissance qui offrent une garantie en capital au terme du contrat.

À taux d’intérêt durablement faible, l’assurance vie en euros pourrait voir son rendement de 2 % en moyenne en 2016 poursuivre sa baisse avec un rythme de 0,2 à 0,4 point par an.

S’offrir avant tout une garantie du capital placé

Le rendement des fonds en euros, à capital garanti, fournit d’informations essentielles dans le choix des contrats d’assurance-vie. Les inconvénients et les avantages sont à bien distinguer. Les fonds classiques offrent cette garantie en capital sauf qu’elle est parfois acquise en dehors des frais de gestion.

Ces contrats peuvent ainsi évoluer en passant d'une garantie nette à une garantie brute de frais de gestion. C’est le type de contrat qui est destiné largement au grand public. À moyen terme, certains rendements peuvent être inférieurs aux frais de gestion car pour la plupart des contrats, le capital est garanti net de frais.

Ce qui veut dire que le capital de l'investisseur ne sera plus vraiment garanti. Mais l'assurance-vie en euros risque aussi d'être confrontée à la hausse des taux d'intérêt suite à une inflation.

Les types de fonds pour l’assurance-vie en euros

La grande majorité des flux en assurance-vie vont vers des fonds en euros classiques. D’autres fonds ont des encours extrêmement limités comme les fonds euro-pierre. Comme le sous-jacent n'est pas liquide et que la valorisation n'est pas garantie, il est dangereux d'offrir la garantie en capital.

Le fonds euro-croissance a besoin d'un moteur des taux d'intérêt afin de pouvoir offrir une rémunération supérieure à celle des fonds en euros classiques. Les fonds euros dynamiques partent du principe que le rendement du fonds euros sera de 2 % et avec ces 2 % l’épargnant achète des options.

Lorsque l'indice monte, il y a bénéfice sur son assurance-vie, sinon le prix des options est perdu, tel un pari financier. Enfin, les fonds qui garantissent 98 % du capital fonctionnent selon le principe que l'assureur peut prendre plus de risques avec l'actif en acceptant de perdre 2 % de son capital.

Les principaux critères de choix pour une assurance-vie

Certainement, on doit s’offrir le maximum de garantie de son capital en assurance-vie. On peut diversifier pour cela l'allocation d'actifs chez des assureurs majeurs.

Il faut les choisir en fonction de leur performance des cinq dernières années, puis privilégier les sociétés affichant les meilleurs ratios de solvabilité, des frais de gestion plus bas et des frais sur versements raisonnables à 0,5 % maximum.

On doit s’assurer également d’un bon rendement sur le long terme, qui est également un critère essentiel. Enfin, il faut se procurer d’un bon rendement pour ceux qui ont un actif plus ancien doté par exemple d’un parc immobilier important.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos