jeudi16novembre
Recherche de contrat et documents

Le marché de l’assurance-vie est en pleine expansion. Réseaux bancaires, associations, mutuelles, conseillers libéraux ou courtiers sur Internet, les consommateurs ont l’embarras du choix face au développement du secteur des canaux de distribution. Parmi ces choix, est-il plus intéressant d’opter pour un contrat auprès d’un établissement classique ou d’en souscrire sur Internet ? Éléments de réponses.

Avec l’émergence de nombreux canaux de distribution de contrats vie, le cabinet Facts& Figures a mené une étude comparative des différents acteurs sur le marché. Ce sondage a été réalisé au 1er août 2017, et compare la performance de 23 contrats vie depuis le 1er janvier 2001 au 31 décembre 2016, soit une période de 16 ans.

Pour effectuer cette étude, le cabinet a d’abord identifié les 7 canaux de distribution d’assurance-vie sur le marché. À l’issue, l’on a pu constater que le canal Internet est le plus performant, tandis que les bancassureurs arrivent à la traîne, sur la même période.

Les contrats comparés par l’étude

Pour répondre à la question, « où trouver le meilleur contrat vie ? », le Cabinet Facts& Figures a réalisé une étude comparative. Celle-ci a été menée le 1er août 2017 et analyse la performance de 23 contrats vie sur une durée de 16 ans : du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2016.

Pour mener correctement ce sondage, le cabinet a regroupé les contrats selon la nature des établissements :

  • Les grandes distributions : avec les contrats Accord Avenir de Suravenir / Auchant ; Carrefour Horizons d’Axa / Carrefour
  • Les mutuelles : RES Multisupport de MACSF; Multéo de GMF Vie; Multi Vie de Macif / Mutavie; Groupama Modulation de Groupama
  • Les associations : Épargne retraite 2 Plus d’Allianz / Asac-Fapes; GaipareSelectissimo de Gaipare / Allianz; Cler d’Axa / Agipi; MultisupportAfer d’Aviva / Afer
  • Les conseillers libéraux : Xaélidia de Generali; Skandia Archipel d’Apicil / Intencial; Patrimoine Vie Plus de Suravenir / Vie Plus; Coralis Sélection d’Axa Thela
  • Les agents et salariés : Aviva Epargne Plurielle d’Aviva; MMA Multisupports de MMA; Arpèges d’Axa; SwissLife Liberté Plus de Swiss Life
  • Les bancassureurs : Sequoia de Sogecap / Société Générale ; Multiplacements 2 de Cardif / BNP Paribas ; Vivaccio de CNP Assurances / La Banque Postale ; Predissime 9 de Predica / Crédit Agricole
  • Les courtiers sur Internet : Altaprofits Vie de Generali / Altaprofits.com. Generali assure également d’autres contrats vie sur Internet avec les mêmes performances nettes de frais. Sur le canal Internet, il existe également plusieurs structures qui en proposent à des conditions très compétitives.

Résultat du sondage : le canal Internet l’emporte

Le canal Internet est le moyen le plus adopté par les épargnants. Il atteint une performance annualisée de 2,91% sur 16 ans, nettes de frais et de prélèvements sociaux. La seconde place revient à la grande distribution et aux associations avec une performance annualisée de 2,58% et 2,56% respectivement.

Les Mutuelles arrivent juste après avec un taux de rendement interne de 2,42%. Enfin, les contrats des agents généraux et salariés ainsi que ceux des conseillers en gestion affichent une progression de 2,10% par an, tandis que les bancassureurs arrivent en queue de peloton avec un TRI de 1,86% sur 16 ans, soit 36% inférieure à celle proposée par les contrats sur le canal Internet.

Suite à ce sondage, le cabinet a pu tirer quelques points essentiels concernant l’assurance-vie en France :

  • Le rendement du support en euros est celui distribué sur le contrat d’assurance vie.
  • La revalorisation annuelle des unités de compte reste est la même pour l’ensemble des contrats. En effet, elle suit l’évolution moyenne établie par la Fédération française de l’assurance (FFA), fournie chaque année, pour l’ensemble des unités de compte sur le marché.
  • L’application des frais maxima sur chacun des versements, propres à chaque contrat.
  • Des frais de gestion annuels sur le support en euros et les unités de compte sont appliqués.
  • L’investissement entre les unités de compte et le support en euros se fait selon la variation du marché de l’assurance-vie.

Notons qu’actuellement, l’assurance vie est composée de 20% d’unités de compte et 80% de fonds en euros. Toutefois, depuis quelques mois, les cotisations sont davantage orientées vers les unités de compte, avec 28% en 2017.

A découvrir également

  • Les régulateurs financiers alertent sur l’écoblanchiment des assurances vie
    27/06/2022
  • Les assureurs vie face au dilemme de la remontée des taux
    27/06/2022
  • Hausse des taux : pas de panique !
    24/06/2022
  • Les épargnants digitaux surveillent mieux leur assurance vie
    24/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt