mercredi18juillet
Echanges autour d'un contrat d'assurance

Le plus souvent, un contrat d’assurance-vie est utilisé pour anticiper la baisse de revenus lors de la retraite. Généralement touché en capital ou sous forme de rente, ce contrat peut toutefois être employé pour financer un projet d’acquisition ou autres. Deux options se présentent alors à l’assuré : le retrait ou l’avance sur contrat.

Le contrat d’assurance-vie est initialement destiné à constituer un complément de revenus au moment de la retraite. Si l’assuré venait à décéder, le destinataire de l’assurance-vie ou ses ayants droit toucheraient alors le capital ou la rente du contrat.

Cependant, un souscripteur d’assurance-vie peut également utiliser les fonds pour financer une acquisition immobilière ou pour partir en voyage.

Deux options se présentent alors pour financer ses projets : soit il procède à une avance sur contrat, soit il retire une somme d’argent de son épargne. Que ce soit sur le plan fiscal ou sur le plan financier, ces deux alternatives ne se valent pas.

L’avance sur contrat, une forme de crédit

C’est l’une des formes de financement que l’assureur peut proposer. Dans ce cas, il avancera les fonds nécessaires pour financer l’acquisition ou le projet, la somme due devant être remboursée dans un délai de six ans au maximum.

Au cours de cette opération, le contrat d’assurance-vie lui-même servira de gage pour le crédit. Cette avance sur contrat peut s’avérer intéressante si l’assuré prévoit une rentrée d’argent à court ou moyen terme. Ce procédé lui permettra de conserver son capital.

L’avance sur contrat est également intéressante lorsque l’assuré a investi une partie dans son assurance-vie et qu’il anticipe une hausse future de la valeur de ses actifs. Dans cette démarche, il convient de maintenir son capital intact afin de dégager le maximum de bénéfices au moment de la hausse.

Le retrait, avantages et inconvénients

Le retrait d’une certaine somme sur un contrat d’assurance vie est préférable lorsque l’assuré n’entrevoit pas de revenus financiers à court ou moyen terme pour rembourser un éventuel crédit. Cependant, il est indispensable de savoir que le retrait est imposable et donne lieu à des prélèvements sociaux, contrairement à l’avance sur contrat.

L’avantage du retrait réside dans le fait que le contrat d’assurance-vie n’est aucunement gagé puisque l’assuré puise dans sa propre épargne.

Quid des retraits fréquents ?

Il peut également arriver que l’assuré ait besoin d’une rentrée d’argent régulière de son vivant. Dans ce cas, il est préférable pour lui de programmer ses retraits. Les sommes seront alors transférées automatiquement vers son compte courant aux dates programmées.

Ce procédé est moins contraignant que d’effectuer des retraits successifs. Par ailleurs, il faudra bien équilibrer les montants et la fréquence des retraits afin que le capital ne s’épuise plus tôt que prévu. Si cela venait à se produire, le bénéficiaire du contrat ou les ayants droit de l’assuré ne toucheraient alors aucune somme à son décès.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos