lundi19mars
pièces de monnaie et graphe

Dans la catégorie des placements sans risque, les supports en euros restent les plus rentables, devant le PEL, les obligations, ou encore le livret A. Ces derniers temps, leurs rendements sont néanmoins sujets à une tendance baissière. Pour se défaire de cette situation et les risques y afférents, il faut opter pour les supports plus risqués. Cette option réservée aux gros investisseurs consiste concrètement à diversifier les placements.

À la même période et au titre de l’année écoulée, les compagnies d’assurances publient le rendement crédité sur leurs supports en euros garanti. Cette année encore, la plupart d’entre eux sont en baisse, après avoir atteint une moyenne de 1,93 % en 2016.

La chute aurait pu encore été plus drastique, si les marchés boursiers ne se portaient pas bien. Une situation qui a permis aux assureurs de bénéficier de plus-values de la poche actions de leur portefeuille, dans le but de doper leur taux. Néanmoins, les supports en euros sont encore considérés comme étant les meilleurs placements sans risque.

Quelques explications plausibles

La baisse de rendements des supports en euros en 2017 a été prévisible. L’Autorité de contrôle prudentiel attribue cette situation à une baisse des revalorisations. L’organisme de supervision des assureurs l’estime à 30 à 40 points de base au titre de 2017.

Il faut également souligner que ce type de placement tire les conséquences de la baisse notable des taux d’intérêt obligataires.

De plus, en 2017, ces derniers ont encore enregistré leur plus bas niveau historique. Enfin, comme près de 80 % de l’épargne sont investis dans les titres d’emprunt, leur niveau a un impact direct sur les rendements.

Aucune amélioration pour 2018

Pour cette année 2018, la moyenne des rendements des fonds en euros devrait tourner autour de 1,5 à 1,6 %, sans les prélèvements sociaux de 17,2 % (contre 15,5 % en 2017). Le taux moyen crédité sur les comptes va donc de 1,26 à 1,35 %.

Concrètement, les rendements sont compris dans la fourchette de 1 à 2,8 %. Les fonds les moins rentables ne permettent donc même pas de compenser l’inflation. Selon l’Insee, cette dernière s’établit effectivement à 1,2 %, en glissement annuel.

Quelques mots sur les fonds les plus rentables

La conjoncture de baisse des rendements cache des réalités bien différentes. En effet, les meilleurs supports en euros du marché ont connu des hausses dépassant les 2 %, en 2017. De même, on note des fonds dits « dynamiques », qui permettent de rapporter jusqu’à 4,05 %.

Ils sont néanmoins réservés aux investisseurs désireux de diversifier leur capital sur des supports à risque. Dans la pratique, 20 à 50 % des versements doivent être placés sur d’autres supports du contrat.

A découvrir également

  • Assurance-vie : découvrez les meilleures gestions pilotées du marché
    24/05/2022
  • Le contrat multisupport premium confirme son retour au premier plan
    20/05/2022
  • LEP : 15 millions de Français éligibles, la CLVC interpelle les banques
    19/05/2022
  • Les Français privilégient toujours l’immobilier et les produits financiers
    18/05/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt