vendredi01mars
épargne

Mettre de l’argent de côté pour ses progénitures est bénéfique pour eux étant donné que cette initiative leur offrira un meilleur démarrage dans la vie, si ce n’est que de financer leurs études ou de leur permettre de réaliser certains projets. Le choix du placement a alors toute une importance, car de cela dépend le montant du capital constitué.

Noël, anniversaire, fin d’année scolaire… Toute une occasion pour les parents et les grands-parents d’offrir des cadeaux pour leurs enfants ou petits-enfants. Le plus souvent, c’est de l’argent que ces derniers perçoivent, le but des donneurs étant de les initier prématurément à la gestion financière.

Une ingénieuse idée certes, mais qui devrait être renforcée par l’ouverture d’un produit d’épargne pour inciter les bénéficiaires à se constituer leur propre pécule. D’où la nécessité de choisir le meilleur des placements.

Opter pour un livret ou un plan était jusqu’ici un geste automatique. Aujourd’hui pourtant, les contrats-vie commencent à capter l’attention des parents. Et il faut dire que la souplesse d’utilisation et le rendement on ne peut plus élevé de ce placement à long terme y sont pour beaucoup.

Un fonctionnement simple

L’absence de complexité de l’assurance-vie est un levier d’attraction pour les investisseurs qui n’ont qu’à suivre quelques réglementations basiques dès l’inscription jusqu’au retrait, en passant par la gestion du patrimoine. Voilà pourquoi bon nombre de parents et de grands-parents commencent à s’y intéresser.

Ouvrir un contrat vie pour son enfant est effectivement possible, quel que soit son âge. Toutefois, la signature des deux géniteurs est requise si le contractant n’a pas encore atteint son 12ème anniversaire. Au-delà de ce seuil, le souscripteur doit se munir d’une preuve de consentement du concerné.

Sa souplesse se reflète essentiellement sur le mode de versement. En effet, ni la fréquence de dépôt ni le montant déposé ne présentent aucune restriction. Il en est de même pour la somme à retirer au moment d’un rachat, et la date à laquelle celle-ci est prévue. Sauf qu’il est plus judicieux de verser ses cotisations de façon régulière. Et disposer de ses fonds une fois la 8ème année de détention passée permet aussi de profiter d’une fiscalité nettement avantageuse, avec un taux réduit à 7,5% et un abattement sur le montant imposé.

Par ailleurs, pour le bien de l’enfant, les parents peuvent recourir au pacte adjoint, notamment afin de :

  • Éviter la dilapidation de l’épargne ;
  • Conserver le capital jusqu’à ce que le contractant arrive à un âge prédéfini ;
  • Garder la main sur la gestion du contrat ;
  • Imposer la direction de l’argent une fois mis à la disposition du petit.

Un rendement qui peut être optimisé

Il existe deux types de supports en assurance vie :

  • Celui à capital garanti appelé fonds en euros qui sont moins rémunérés ;
  • Celui à risque, où regroupent les unités de compte (UC) qui rapportent davantage.

Pour renforcer la performance du contrat de son enfant, une diversification des supports est nécessaire. Il faut toutefois savoir équilibrer les risques auxquels l’assuré s’exposera. Ainsi, il est conseillé d’investir toujours dans des fonds euros, mais également de placer une partie de son capital sur des UC. Et il faut dire que pour cette deuxième tranche, les choix ne manquent pas en termes de placement (capital-Investissement, SCPI, produits structurés, etc.). À noter qu’un investissement en multisupport est mieux géré sous mandat étant donné que le patrimoine sera remis entre les mains d’un expert en gestion pilotée.

Quoi qu’il en soit, l’idéal serait d’arriver à trouver un assureur qui propose :

  • Des supports en euros à rendement élevé ;
  • Des contrats exemptés de frais de versement ;
  • Des frais de gestion au rabais ;
  • D’un large choix de placements performants.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos