jeudi31décembre
Une femme tenant des billets de 50 euros

Les taux d’intérêt qui demeurent durablement bas impactent la performance des fonds en euros traditionnels. Dans ce contexte, les assureurs ont décidé d’en concevoir de nouveaux types. Désormais, les consommateurs peuvent choisir entre les fonds euro-croissance, fidélité, dynamiques, immobiliers ou encore à garantie partielle. Comment ces supports d’investissement fonctionnent-ils ?

Le rendement des fonds en euros des contrats d’assurance vie n’a cessé de se dégrader depuis plus de 15 ans. En 2019, ces supports d’investissement ont rapporté 1,46 % en moyenne. Il est possible d’améliorer cette faible rémunération en se tournant vers des fonds en euros davantage diversifiés.

D’ailleurs, les assureurs ont développé plusieurs alternatives au fil des années. Impliquant plus d’investissements dans des actifs risqués, elles sont potentiellement plus rémunératrices. Ces nouveaux fonds en euros proposent toujours une garantie de capital. Seulement, cette dernière peut être partielle, s’établissant généralement entre 96 et 98 %. Cette stratégie assure une meilleure performance que celle des fonds en euros classiques.

Les fonds euro-croissance et les fonds en euros fidélité

Avec le fonds euro-croissance, le capital n’est garanti qu’à partir de l’échéance contractuelle. La performance du produit est en contrepartie boostée par des investissements plus importants en actions. Actuellement, une dizaine de compagnies proposent des fonds euro-croissance. L’an dernier, la rémunération de certains épargnants qui ont opté pour ces supports a atteint 14 %.

De son côté, le fonds en euros fidélité est une nouvelle formule récemment lancée par un assureur. Ce support financier est bloqué pendant 5 ans. L’épargnant ne pourra accéder aux gains issus du fonds en euros fidélité qu’après ce délai. Entre-temps, ils seront placés chaque année sur une unité de compte affichant un risque modéré. Le client a la possibilité de procéder à un rachat avant 5 ans. Toutefois, ses gains deviendront définitivement indisponibles. Au final, il perdra de l’argent, car il ne récupérera que le capital initial auquel auront été soustraits les frais d’entrée et de gestion.

Les fonds en euros dynamiques et les fonds en euros immobiliers

Les fonds en euros dynamiques consistent à investir en actions une part plus importante (en moyenne 10 %) par rapport à la formule classique. Cette prise de risque plus élevée permet d’améliorer la performance. Il faut toutefois souligner que la rémunération offerte par ce type de fonds en euros peut parfois être nulle. En effet, le rendement des actions peut connaître de fortes fluctuations (à la baisse comme à la hausse). Les principaux fonds en euros dynamiques ont affiché entre 1,39 et 3,15 % de rendement en 2019.

Les fonds en euros immobiliers sont un type de fonds dynamique. Comparativement à la formule classique, les investissements en actifs immobiliers sont ici plus importants. En moyenne, leur part s’élève à 36 %. À noter que les actifs immobiliers affichent généralement un rendement supérieur à celui des obligations. L’an dernier, les taux servis par les principaux fonds en euros immobiliers ont oscillé entre 1,20 et 2,45 %.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos