mardi09novembre
Femme âgée avec calculatrice parlant à son mari tout en faisant des calculs de sa retraite.

Lancé en octobre 2019 par la loi Pacte, le Plan d’épargne retraite a vocation à remplacer toutes les autres formules d’épargne collective, telles que le contrat Madelin, le PERCO et le PERP. Dès ses débuts, cette épargne rencontre un franc succès auprès des particuliers et des entreprises. Cette belle dynamique se confirme au premier semestre 2021.

Le Plan d’épargne retraite fait partie des grandes nouveautés introduites par la loi Pacte, dont l’objectif consistait à renforcer le rôle des entreprises dans le développement de la société et les aider à grandir en taille et en compétitivité. Cette loi a apporté plusieurs changements, dont :

  • La simplification des procédures de création d’entreprise ;
  • L’optimisation des embauches ;
  • L’amélioration du partage des richesses.

La facilitation de l’épargne retraite collective est aussi un objectif phare de cette loi. Les chiffres de l’Association française de la gestion financière montrent que cet objectif a été largement atteint au premier semestre.

Plus de la moitié de l’encours de l’épargne retraite collective

Deux ans après son lancement, le PER poursuit son essor fulgurant. Selon les chiffres de l’AFG, l’encours de ce plan épargne retraite collective s’élève à 12,5 milliards d’euros au premier semestre 2021. Cela représente plus de la moitié de l’épargne retraite collective d’entreprise, qui s’élève à 24,8 milliards d’euros sur la même période.

L’excellente performance du nouveau Plan d’épargne retraite a contribué à l’essor de l’épargne retraite collective en entreprise, laquelle a progressé de 21 % en un an, en dépit de la crise sanitaire et de ses répercussions financières.

Important Durant les six premiers mois de l’année, l’épargne retraite en France enregistre une collecte nette de 1,15 milliard d’euros et plus de 11,1 milliards d’euros de versements.

Au 31 juin, 1,41 million d’épargnants possèdent une épargne retraite d’entreprise. Plus de 107 000 sociétés adhèrent à ce dispositif.

Des déblocages plus importants en nombre et en volume

Dans son rapport, l’AFG note également une augmentation significative des déblocages et des rachats d’épargne retraite collective au premier semestre. Les déblocages anticipés ont atteint 702 millions d’euros, contre 580 millions d’euros en 2019 et 532 millions d’euros en 2020.

Selon l’AFG, cette hausse est probablement une des nombreuses conséquences de la crise, les contraintes sanitaires ayant obligé épargnants à reporter leur projet à une période plus propice. Or, le premier semestre 2021 coïncide justement avec une nette amélioration de la situation épidémiologique et un desserrement des restrictions sanitaires. Les rachats d’épargne retraite collective ont également augmenté fin juin. L’écart par rapport à juin 2020 atteint 73 %, si l’on compare les volumes, et 50 % en nombre. Au total, 321 millions d’euros d’épargne retraite ont été rachetés au premier semestre.

Ces sorties anticipées ont quelque peu impacté la performance globale du dispositif, malgré des versements volontaires élevés, en progression de 19 % sur une année. Néanmoins, l’association se félicite de l’engouement des entreprises pour le plan : 15 000 sociétés ont mis en place un dispositif d’épargne retraite collectif au premier semestre.

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Les bons choix pour votre épargne
PER 
Notre sélection pour votre retraite
Je découvre 
Assurance vie 
Notre sélection des meilleurs contrats
Je découvre 
SCPI 
Notre gamme en direct & en assurance vie
Je découvre