mardi28novembre

Réunion de l'OPEP jeudi à Vienne: une réunion très attendue car elle vient à un tournant pour le marché. Le pétrole est proche de son niveau le plus haut depuis 2 ans.

>

L'accord opep-russie

Cela fait plus d'un an que l'Arabie Saoudite lutte pour maintenir les cours au-dessus des 50 dollars et voilà le pétrole autour des 60 dollars. L'OPEP a réussi à faire front commun, un miracle quand on connaît les tensions qui existent dans la région, que ce soit avec le Qatar, ou avec l'Iran. Mais l'Arabie Saoudite a réussi à faire mieux : mettre la Russie dans la boucle des quotas de production. C'est tout cela qui va se jouer jeudi.

Une prolongation des quotas ?

On a des indications sur ce qui devrait se décider : on sait qu'il y aura extension car c'est dans l'intérêt de tous y compris de la Russie. Mais on ne connaît pas encore la durée. Malgré la hausse récente du pétrole, il y a une vraie nervosité des producteurs de pétrole, à commencer par l'Arabie Saoudite très fébrile depuis quelques semaines et très active sur le plan diplomatique dans la région pour regagner son influence et contrebalancer l'influence grandissante de l'Iran. Sans parler de la situation explosive du Venezuela. La nervosité vient évidemment également de la peur des États-Unis. La donne a totalement changé avec le pétrole de schiste américain.

Les états-unis ont changé la donne

Une industrie plus rentable à ces cours. Bien qu'on ait du mal à connaître vraiment les cours auxquels cette industrie est rentable. On entend tout. De 30 dollars à 70 dollars. Quel que soit le chiffre exact, les producteurs américains profitent largement de la hausse, la production est au plus haut depuis 35 ans. Tout se jouera en 2018. Si l'Arabie Saoudite, ses alliés et la Russie parviennent à maintenir le pétrole autour des cours actuels, va-t-on assister à une envolée de la production américaine qui viendrait peser brutalement sur les cours ? C'est ça la véritable inconnue, probablement un des sujets, et un sujet d'inquiétude, de la prochaine réunion de l'OPEP. Tout le paradoxe est là, plus l'OPEP limite sa production pour faire monter les cours, plus les Américains augmentent leur production et font baisser les cours. Un cercle vicieux étonnant.

La folie du bitcoin

Que penser du bitcoin? Je me pose la question à chaque fois qu'il atteint un nouveau record. Et il s'est encore envolé et frôle les 10,000 dollars ce matin. Impossible de se faire une opinion sur sa valeur tant le trading est ultra spéculatif. Au point que certaines plateformes de trading ont arrêté de proposer des produits dérivés sur le bitcoin, un peu effrayées par les volumes et par la volatilité. Il vaut peut-être 50 ou 100,000 dollars, ou zéro. Who knows.

Le plan de départ du jour

La Société Générale. Elle annonce 900 suppressions de postes de plus d'ici 2020, pour un total de 3500 postes environ. La cause: l'explosion du numérique dans le secteur bancaire et son impact sur l'emploi.

La candidature du jour

Jean Dominique Senard, le patron de Michelin, est prêt à se présenter à la tête du MEDEF, seulement si Gattaz démissionne. Un autre candidat à la présidence donc. Un candidat consensuel qui a de bonnes chances de l'emporter.

Secousses chinoises

Les marchés chinois sont sous pression depuis deux jours. Même si l'indice de Shanghai est toujours en hausse de plus de 20% depuis le début d'année, la lutte du gouvernement contre les excès de l'endettement commence à peser sur les actions. Les taux chinois se tendent avec un taux à 10 ans qui dépassent les 4%. À surveiller de près.

Le record du jour

Avec un excellent Black Friday et un super Cyber Monday, l'indice des valeurs de distribution du S&P a atteint son record historique. Même si certains groupes traditionnels de distribution ont profité de ce rebond, c'est évidemment Amazon qui a tiré l'indice à des niveaux records. Amazon encore, Amazon toujours. Amazon qui écrase tout sur son passage. 50% de part de marché attendu pour la saison des fêtes. Impressionnant.

La bonne nouvelle du jour

C'est la condition que pose le SPD, le parti de Martin Schultz pour participer à une grande coalition avec Angela Merkel : il veut qu'il y ait plus d'Europe avec un plan qui ressemble furieusement à celui proposé par la France. S'il y a grande coalition, il y aura plus d'Europe, plus d'Europe cohérente et utile.

L'euro bientôt au dessus des 1,20 ?

Après plusieurs séances de hausse, l'euro est un peu bridé par la situation en Allemagne. Mais depuis qu'une nouvelle grande coalition est en négociation avec la perspective donc d'un maintien d'Angela Merkel au pouvoir, la monnaie européenne pourrait reprendre de l'élan porté également par la croissance économique européenne. Le seul événement qui pourrait freiner et même inverser sa progression c'est évidemment la réforme fiscale aux États-Unis. Les profils spéculatifs peuvent quand même tenter une petite position pour jouer une hausse de la monnaie unique au-delà des 1,20, avec le turbo call BEST 10B8Z (DE000CE4UDX7). On peut viser 1,23 usd à moyen terme, mais on coupera en cas de deal sur les impôts aux États-Unis qui boosterait le dollar

Du côté des marchés

Séance en demi-teinte à Wall Street malgré le Cyber Monday. Si le Dow Jones a légèrement progressé à la clôture, le Nasdaq et le S&P quant à eux terminent la séance en petite baisse de 0,1%. En Asie, Tokyo recule symboliquement de 0,04% et le Kospi, l'indice sud-coréen, ne cède pas à la panique malgré des informations selon lesquelles le Japon aurait détecté des signes d'activité sur une base nord-coréenne. L'or se rebiffe et tutoie le seuil des 1.300 dollars l'once pour revenir à des plus hauts de six semaines dans le sillage de la faiblesse du billet vert mais aussi des incertitudes sur la politique monétaire aux États-Unis.

Anti abus

Les Sénateurs ne veulent pas que la flat tax sur les dividendes soit l'occasion d'une optimisation fiscale massive avec des dirigeants ou des indépendants qui choisiraient de se verser toute leur rémunération en dividendes plutôt qu'en salaire. Il y aura donc plafonnement. Si le gouvernement accepte et que c'est adopté en deuxième lecture à l'Assemblée.

À revoir en replay

L'émission était exceptionnelle avec nos Jedis de l'économie et de la finance : Emmanuel Lechypre, Michel Ruimy, Économiste, professeur à l'Escp-Europe, Emeric Préaubert, Fondateur de Sycomore AM, Jean-Louis Mourier , Économiste chez Aurel BGC, Romain Burnand, Directeur général de Moneta AM et bien sûr Laure Closier. On a rejoué la semaine et on vous a donné quelques conseils. De l'éco, de la finance et du fun.Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

On s'en fout?

Les Galeries Lafayette vont franchiser 22 magasines en province; Ruée sur un liquide pour cigarettes électroniques qui contient du cannabis; Le plafond du quotient familial pourrait être relevé de 1527 euros à 1750 euros par demi-part; Le patrimoine des ménages français a triplé en 20 ans selon la Banque de France, principalement du fait de l'envolée des prix de l'immobilier; Harry va se marier avec une actrice américaine, une roturière, shocking! Malgré l'opposition de la France, la Commission européenne prolonge de 5 ans l'utilisation du glyphosate.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos