lundi05mars
pièces de monnaie,graphe et marché des actions

Le rendement moyen des supports en euros, en matière d’assurance-vie, a encore une fois régressé. Mais la baisse ne concerne pas la totalité de ces fonds sécurisés. En effet, quelques contrats en euros ont pu garder leur performance, l’année dernière. Cette situation pourrait s’expliquer par la diminution de la garantie du capital.

La baisse de rendement des fonds en euros en assurance-vie n’est pas générale. La rémunération de certains supports reste intéressante, dépassant de 1,32% la performance moyenne. Alors que la question sur la continuité de cette situation taraude l’esprit des assurés, quelques acteurs en assurance-vie, notamment le président du directoire de Suravenir, reste optimiste pour l’année 2018.

En tout cas, la performance de ces supports d’investissement repose sur le rebond des marchés actions. D’autant plus qu’un placement plus rémunéré nécessite une plus importante prise de risque. Comme en témoignent les nouvelles versions des fonds Euro, dont la garantie du capital s’est légèrement amenuisée.

Certains supports en euros affichent une hausse de rémunération

Avec l’aide du site Goodvalueformoney, la performance de quelques centaines de contrats vie a pu être observée. Bien que leur rendement moyen ait régressé durant l’année 2017, une trentaine a pu élever leur taux d’intérêt (les fonds Euro-croissance n’y sont pas inclus). La majoration est estimée entre 0,1 et 2 points de pourcentage, ce qui engendre des rémunérations de 1,88% à 2,8%. À noter que les prévisions étaient en moyenne à 1,48%, soit un repli de 0,32 point.

Cette belle performance dépend essentiellement des marchés financiers. Or, les turbulences boursières rencontrées dernièrement remettent en question la certitude d’une continuité de taux élevé pour cette année 2018. Toujours est-il que les acteurs du secteur gardent l’espoir sur le regain de performance des fonds en euros classiques. Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir, filiale du Crédit Mutuel Arkéa, affirme d’ailleurs que :

La baisse moins forte que redoutée des taux en 2017 porte à croire que nous sommes arrivés à un point bas. Il serait possible, dans ce cas, que l’on assiste à une stabilisation, voire à une remontée des taux des fonds en euros cette année.

Bernard Le Bras.

Les raisons de ce regain de performance

Les supports en euros doivent leur performance au rebond des marchés actions, notamment le CAC 40. En effet, cet indice phare de Paris a augmenté de 9,3% par rapport à l’année dernière. La majorité de ces fonds, qui génèrent plus de profits, sont investis davantage dans des actifs risqués.

Certes, le capital de ses contrats d’assurance vie est toujours sécurisé, mais leur poche dynamique a été boostée. Le Responsable du pilotage des fonds en euros au sein de Generali France, Laurence Danesi, explique que :

Pour le fonds Elixence, elle a été portée d’environ 12% fin 2016 à 19% fin 2017. En outre, il comporte près de 40% d’actions détenues en direct et 40% de fonds diversifiés en actions et obligations.

Laurence Danesi.

Daniel Collignon, directeur général de Spirica, filiale du Crédit agricole ajoute d’ailleurs que :

Les modifications apportées aux conditions de garantie en capital ont aussi aidé.

Daniel Collignon.

Dans cette vision, les Fonds Euro Sélection, qui sont proposés uniquement aux souscripteurs d’un contrat Nortia, ont évolué. Baptisée 2.1, la nouvelle version garantit le capital investi à 98% afin de susciter plus de risque au placement. En 2017, ces fonds ont rapporté 2,8% alors que les rendements de l’ancienne version s’élevaient à 1,88% seulement. De même pour le Néo Euro 2, la réduction de garantie à 99% a permis de gagner 2,22% au lieu de 2,1%.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos