mercredi03avril
Intégration supports immobiliers contrat vie

Si l’accès au logement est primordial pour bon nombre de Français, l’immobilier est d’autant plus attirant quand il s’agit d’investissement. Une affluence quelque peu contradictoire si l’on observe l’actuelle pénurie de l’offre et les prix à tendance haussière. Mais il faut tout de même admettre que les sources de motivation ne manquent pas.

La pierre est un canal d’investissement fortement plébiscité en France. Certes, il n’est déjà pas facile d’acquérir une résidence décente, encore moins de trouver un support répondant exactement à ses besoins, mais ce type de placement peut s’avérer une alternative efficace à l’épargne financière qui est actuellement lestée par les taux d’intérêt bas instaurés dans la zone euro, si ce n’est la volatilité des marchés boursiers.

Quoi qu’il en soit, la fiscalité de l’immobilier est beaucoup moins bénéfique face à la Flat tax imposée aux produits financiers. Et c’est là que son intégration dans une assurance-vie entre en scène. À savoir, acquérir des parts de SCPI par cette voie regorge d’atouts non négligeables.

Une rémunération allant jusqu’à 5,17%

À l’heure où les taux d’intérêt des placements financiers se trouvent à leur niveau historiquement bas, du fait des taux indicateurs zéro de la Banque centrale européenne (BCE), où les marchés boursiers font face à des cascades tonitruantes des actions, placer son argent dans la pierre ne manque pas d’ingéniosité.

Il s’avère effectivement plus bénéfique, d’autant que les coûts de crédit qui est le moyen le plus courant pour acquérir un bien immobilier reviennent plus faibles. Il se trouve aussi que ce placement offre la sécurité tant recherchée par les épargnants français alors que l’Europe est actuellement confrontée à un climat politiquement et économiquement incertain.

Et les choix ne manquent pas quant aux moyens d’investissement :

  • Un placement direct qui consiste à acquérir une résidence ou un local afin d’en bénéficier les loyers ;
  • Un placement indirect grâce à l’acquisition de parts de SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) rémunérées à 4,35% en moyenne, hormis leur valorisation de 0,82%, ou d’OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier).

Toujours est-il qu’aujourd’hui, l’offre ne couvre pas la demande si bien que les futurs acquéreurs ont de plus en plus de mal à trouver un bien correspondant à ses besoins. Sans oublier la flambée des prix qui risque d’être fort décourageante pour ceux qui projettent d’y investir.

Car s’il est possible d’accéder à un financement bancaire à moindre intérêt, l’imposition au barème progressif des revenus immobiliers directs à 30%, 41% ou 45% laisse quelque peu à désirer face à la nouvelle taxation unique de 30% des placements financiers, incluant les contributions sociales.

Bénéficier des atouts de l’assurance-vie

La solution pour bénéficier d’une meilleure fiscalité en termes d’investissement immobilier est de le loger dans un contrat vie. Plusieurs parts de SCPI éligibles à l’enveloppe fiscale de ce placement particulier sont même mises en avant sur chaque site comparatif assurance vie, à travers des unités de compte (UC), par exemple.

Et il faut dire que l’investisseur y gagne sur tous les plans, car il peut même jongler entre performance et sécurité durant son placement. En effet, il est possible de combiner les parts de SCPI en UC et les fonds en euros classiques. Dans ce cas, l’épargnant sera à même de bien jauger les risques qu’il encourt par rapport à son profil.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos