mardi28août
Représentation d'un épargne

Sur les principaux placements financiers plébiscités par les Français, les flux d’épargne relatifs à l’assurance-vie ont considérablement augmenté en l’espace d’un an. Les flux entrants ont en effet sextuplé, comparés à l’année précédente. L’assurance-vie se place loin devant le Livret A et le Plan épargne logement (PEL). Le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ainsi que les livrets ordinaires figurent en dernière liste du classement. Tour d’horizon !

L’assurance-vie demeure le placement préféré des Français en matière d’épargne. Au premier semestre 2018, les encours des principaux supports d’épargne se sont élevés à 34,87 milliards d’euros et l’assurance-vie se classe en effet en première place.

La collecte des livrets d’épargne est en légère baisse en général, tandis que le PEL a fait l’objet d’une décollecte. Toujours est-il que les dépôts à vue constituent près de 66% des sommes placées sur les livrets d’épargne, l’assurance-vie, le PEL et le LDDS. Détails !

Vue globale de la situation

La collecte totale connaît une hausse de 11,7%, comparée à l’année précédente. Mais les flux d’épargne sont très inégalement répartis, selon les différents supports. Si l’assurance-vie enregistre une belle performance en matière de collecte, le PEL est à la traîne.

En additionnant ces principaux flux d’épargne à la collecte de dépôts à vue, il s’avère que la population a bien moins épargné qu’au premier semestre de l’année 2017. L’encours global est de 56,67 milliards d’euros, contre 59,72 milliards d’euros l’an passé.

Les contrats vie comme principaux réservoirs d’épargne

Seuls les flux d’épargne des assurances vie affichent une nette évolution en termes de collecte, parmi les supports les plus utilisés. Ce produit d’épargne demeure le placement privilégié des Français après une année plutôt morose. En effet, les flux nets entrants ont progressé de 10,2 milliards d’euros.

Bien qu’une régression de 23,5% soit constatée par rapport à l’année 2017, les sommes d’argent déposées sur les comptes courants restent conséquentes. Le montant de la collecte est de 21,8 milliards d’euros cette année.

Le PEL désavantagé par la faiblesse du rendement

Autrefois, le PEL intéressait vivement les Français de par son taux élevé. Il apportait une rémunération intéressante et les intérêts n’étaient pas soumis à la Flat tax. Aujourd’hui, les nouveaux plans d’épargne logement ne rapportent quasiment plus rien, au point que la collecte ait baissé de 86% entre les premiers semestres 2017 et 2018.

Quant aux livrets d’épargne, le niveau de la collecte reste positif, avec 9,11 milliards d’euros pour le Livret A et 9,28 milliards d’euros pour les livrets bancaires ordinaires. Par ailleurs, l’encours du LDDS atteint 1,67 milliard d’euros. La plus grande baisse de collecte concerne les livrets ordinaires, à raison de -23,9%.

A découvrir également

  • Fonds en euros : nos solutions pour éviter de perdre de l’argent
    12/01/2022
  • Les fonds « Clean share » font leur trou sur le marché des UC
    30/12/2021
  • Les contrats multisupports prêts à se responsabiliser en 2022
    16/12/2021
  • Les néofonds en euros séduisent les épargnants
    23/11/2021

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt