mercredi25juillet
Une personne qui tient des billets en euros

Alors que Karl Marx rêvait d’un capitalisme sans capitaux privés, il s’avère que la réalité est nettement différente. Actuellement, les épargnants ont alors la possibilité de miser sur des fonds à risque en espérant des rendements intéressants. Mais comme leur nom l’indique, ces fonds à risque ne génèrent aucuns gains dans l’absolu.

En moyenne, les fonds à risque ont rapporté 10% de rendement sur un an, au cours des cinq dernières années. En France, les épargnants ont la possibilité de placer leur capital dans de nombreux supports, autres que les fonds en euros.

La hausse des marchés peut alors amener ces épargnants à faire fructifier considérablement des mises de quelques centaines d’euros. Cependant, les perspectives de gain ne sont pas absolues.

En effet, ces fonds à risque sont toujours sous le spectre de la volatilité des marchés : un actif qui rapporte un rendement intéressant aujourd’hui peut facilement s’effondrer le lendemain.

Fonds d’actions françaises : des performances spectaculaires pour les produits axés sur les PME

Depuis maintenant six mois, la conjoncture économique en France semble intéressante : les entreprises investissent toujours davantage, tandis que la propension des ménages à consommer est en hausse constante. Pour s’en rendre compte, on peut se référer sur les 90 milliards de bénéfice qui ont été enregistrés par le CAC 40 en 2017.

Normalement, les fonds d’actions qui portent sur les grandes entreprises françaises devraient se retrouver avantagés grâce à cette situation. Et pourtant, on retrouve ces fonds dans de nombreux contrats multisupports.

Parmi les plus connus figurent Mandarine Opportunités, Actions 21, Centifolia… En 2018, ces fonds d’actions devraient au moins égaler les performances réalisées en 2017. Pour rappel, le CAC 40 a réalisé une hausse de +9,26% en 2017. Les prévisions misent sur une fourchette située entre 8 et 11% pour cette année.

Des risques plus élevés pour des opportunités de gain plus importantes

Pour les épargnants les moins frileux, ils pourront même investir une partie de leur contrat d’assurance-vie dans les fonds qui visent les valeurs plus volatiles. Tel est le cas du CAC Mid & Small qui se base sur les petites et moyennes valeurs, dont le rendement a été de +17% en 2017. À titre de rappel, près de 270 petites et moyennes entreprises françaises sont regroupées dans l’indice boursier CAC Mid & Small.

D’ailleurs, le gouvernement estime que l’investissement dans ces fonds permettrait de soutenir l’économie réelle et donc de relancer la conjoncture économique dans l’Hexagone.

Malheureusement, les Français restent crispés devant le risque et sont encore trop nombreux à se réfugier dans les placements sans risque, dont les rendements sont moindres voire négatifs parfois. Pour s’en rendre compte, il suffit de constater le succès du livret A dont le taux est inférieur à l’inflation, ou les fonds en euros qui rapportent moins de rendements.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos