mardi23avril

À force qu'il tape sur tout le monde, Chine, Allemagne, France,.... on avait fini par oublier que l'Iran était la cible majeure de Donald Trump. On avait même oublié que la majorité des transactions de pétrole iranien échappaient aux sanctions américaines grâce à des dérogations accordées en novembre dernier pour 6 mois.Ces dérogations ne seront pas reconduites. Contre toute attente. Mais finalement pas si surprenant que cela...

>

12 mois d'escalade

Il y a un an presque jour pour jour, Donald Trump décidait, comme il l'avait annoncé dans sa campagne, de retirer les États-Unis de l'accord nucléaire iranien, signé en juillet 2015. Et prévoyait le rétablissement des sanctions d'ici 90 à 180 jours pour les pays et les entreprises qui avaient recommencé à commercer avec l'Iran.Mais en novembre, les États-Unis ont accordé à huit pays (Chine, Grèce, Inde, Italie, Japon, Corée du Sud, Taïwan, Turquie) le droit de continuer à acheter du brut iranien pendant 6 mois. 8 pays qui absorbaient la quasi-totalité des exportations d'or noir de Téhéran.

Fin de dérogations

Selon le ministère des Affaires étrangères américain, trois des huit pays concernés auraient déjà cessé leurs importations - il s'agirait de l'Italie, de la Grèce et de Taïwan. Mais la Chine, l'Inde et la Turquie, qui figurent parmi les plus gros acheteurs de pétrole iranien, semblaient s'attendre à un renouvellement de ces dérogations le 2 mai prochain.Il n'en sera donc rien. Washington ne renouvellera pas les dérogations. Et souhaite ramener les exportations iraniennes " à zéro ".La Chine et la Turquie ont déjà affirmé qu'elles rejetaient les sanctions américaines sur l'achat de pétrole iranien.

Flambée

Ces annonces ont fait bondir les cours du pétrole. Le Brent a gagné 3% lundi, à 74,10 $ le baril. Il atteint ainsi son plus haut niveau depuis le mois de novembre. Depuis des mois les cours de l'Or noir semblent drivés par les sanctions américaines. Il y a un an, l'annonce des sanctions avait fait bondir les cours jusqu'à 85 $ le baril. Ils avaient chuté à 50 $ après l'annonce des dérogations. Pour éviter la flambée des prix, Trump compte sur l'Arabie Saoudite pour compenser la différence de production.

Destitution

Si le rapport Mueller sur les relations entre l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russie a exonéré le président des soupçons de conspiration, la question de l'entrave à la justice n'a pas été tranchée.Elizabeth Warren, sénatrice progressiste du Massachusetts et candidate à la primaire démocrate, a appelé vendredi à destituer Donald Trump sur le fondement de l'enquête russe. La procédure d'"impeachment" peut être lancée par la Chambre des représentants, la chambre basse du Congrès que les démocrates contrôlent depuis janvier, auquel cas il reviendrait au Sénat de juger le président afin de le destituer ou l'acquitter. Mais le Sénat est à majorité républicaine... Malgré cela, certains démocrates pensent qu'un vote du Sénat républicain en faveur d'un impeachment est possible.

Suicidez-vous

En marge du vingt-troisième samedi de manifestation à Paris, de nombreux manifestants, black blocs mais aussi gilets jaunes, ont lancé des propos violents à l'encontre des forces de l'ordre." Suicidez-vous " notamment...On déplore 28 suicides de policiers nationaux depuis le 1er janvier.Emmanuel Macron doit s'exprimer jeudi.Sérieusement, on arrête quand ?

3 jours pour un miracle

C'est donc ce jeudi qu'Emmanuel Macron tiendra sa conférence de presse visant à acter la fin du grand débat national et à annoncer les mesures pour enfin sortir de la crise des gilets jaunes. La conférence était prévue la semaine dernière mais avait été décalée en raison de l'incendie de Notre-Dame de ParisLes mesures qui devaient être annoncées la semaine prochaine ont fuité. Le Président devait évoquer " des réductions de dépense publique " et " la suppression de certaines niches fiscales ". Mais surtout " la nécessité de travailler davantage ", un sujet glissant : âge de départ à la retraite, allongement du temps de travail, suppression d'un jour férié, les pistes ne manquent pas. Et après ce " ballon d'essai ", volontaire ou non, on sait qu'elles sont jugées largement insuffisantes par les Français. Il a donc trois jours pour revoir sa copie et faire un miracle. Il va devoir travailler plus...

Le vrai drame

Les attentats au Sri Lanka.Des églises et des hôtels visés.Plus de 300 morts.

Ghosn in the cell

Cinq mois après sa première arrestation à Tokyo, Carlos Ghosn a été, sans surprise, inculpé une quatrième fois au Japon ce lundi sur des accusations de détournement de fonds du groupe Nissan.Il aurait détourné à son profit personnel une partie des 15 millions versés pendant trois ans par le constructeur japonais à son distributeur à Oman. Des sommes présentées comme des " primes de performances ".

Revoir c'est votre argent

Une émission exceptionnelle vendredi. On a rejoué la semaine et donné des conseils avec nos Jedi de l'économie et de la finance.Et on vous a expliqué comment sélectionner des actions en Bourse.Avec Christopher Dembik, Saxobank; Sébastien Korchia, La Maison de Gestion UBS; Sébastien Lalevée, Financière Arbevel, Michel Ruimy, Économiste à la Banque de France, et Emmanuel Lechypre.Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

Du côté des marchés

A la suite d'un long week-end de Pâques, où le marché français était fermé mais pas celui américain, Wall Street a clôturé la séance d'hier en ordre dispersé. Dans une séance peu animée, le Dow Jones a perdu 0.18 % à 26 511 points et le Nasdaq a gagné 0.22 % à 8015 points. A noter que le secteur de l'énergie a tiré son épingle du jeu, dans le sillage de la bonne orientation des cours du pétrole, à l'image d'ExxonMobil (qui a avancé de 2.18 % à 82.90 $).Ce matin, le Nikkei a fini en hausse de 0.19 % lui aussi porté par la progression du secteur pétrolier et minier.Durant la matinée, l'indice phare de la place parisienne est attendu sans grand changement, peu de statistiques économiques sont attendues, ce seront donc les publications du jour qui feront la tendance. Le Brent se négocie en hausse de 4.25 % à 74.57 $ contre 71.54 $ jeudi matin à la même heure. L'Or baisse de 0.34 % à 1270.40 $ ainsi que l'eurodollar dont la parité est à 1,1245 (-0.5 %).

On s'en fout ?

Volodymyr Zelensky, comédien sans aucune expérience politique, remporte l'élection présidentielle en Ukraine avec plus de 73 % des voix ; Samsung retarde la sortie de son smartphone pliable à cause d'écrans défectueux; France Télévisions décroche les droits de diffusion des JO de Paris ; Sur les réseaux sociaux, des personnes tentent de prouver que le départ de feu dans la cathédrale Notre-Dame de Paris ne peut être accidentel, en voulant montrer que le chêne ne brûle pas... ; Le PSG est champion de France de foot pour la 8ème fois de son histoire; Tesla s'attaque à Uber et Lyft et veut lancer des taxis autonomes dès 2020; Le grand-duc Jean, ancien chef de l'État luxembourgeois, est décédé à 98 ans; Merci à tous ceux qui nous envoient des suggestions à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., continuez !

Gauthier maes

Responsable MediaMonFinancier

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos