DISPOSITIF COVID-19 En savoir plus

Dans le contexte actuel, nos équipes restent mobilisées et opérationnelles à distance. Les agences sont fermées.
1. Contactez-nous de préférence par email, et sinon au 0800 113 133 (Service & appel gratuits).
2. Limitez au maximum les échanges par courrier et privilégiez vos opérations (arbitrages, versements, rachats partiels) via votre accès Client en ligne.

Investissement non résident

Expatriation : où fait-il bon être non-résident ?

Les Français sont chaque année de plus en plus nombreux à quitter la France. Ils seraient entre 2 et 2.5 millions à vivre à l'étranger : Soleil, emploi, pouvoir d'achat, qualité de vie, fiscalité douce et envie de découverte poussent les Français hors de nos frontières. Mais savez-vous quels sont les pays les plus prisés par nos expatriés et pour quelles raisons ?

Non-résidents : L'intérêt de loger ses placements en France

Une expatriation implique toujours de nombreuses démarches administratives (transfert de comptes bancaires, téléphonie, etc.). Alors, autant y ajouter le transfert de ses placements financiers ? Pas si simple, car si les Français qui s'expatrient recherchent surtout un meilleur salaire, un meilleur cadre de vie ou encore une meilleure fiscalité, ils ne trouvent pas toujours un aussi beau panel d'investissements qu'en France. Il y a donc souvent beaucoup d'intérêt à garder une part de ses investissements en France... en conservant le statut fiscal privilégié de l'expatrié.

Non-résidents : quels sont les revenus concernés par les prélèvements sociaux ?

Face au coup de colère des députés représentant les Français de l'étranger, le gouvernement a annoncé en début de semaine la suspension du décret (en attendant un correctif ?) relevant les cotisations des Français résidant à l'étranger. Il faut dire que la mesure entérinant une hausse des cotisations maladie pour les non-résidents, sans compensation, avait été votée en pleine trêve des confiseurs... Ce nouveau chapitre de ce long feuilleton fiscal est l'occasion de faire un point sur les revenus concernés par les prélèvements sociaux...

Où fait-il bon être non-résident ?

Les Français sont chaque année de plus en plus nombreux à s'expatrier. Ils seraient entre 2 et 2.5 millions à vivre à l'étranger en 2015 : Soleil, emploi, pouvoir d'achat, qualité de vie, fiscalité douce et envie de découverte poussent les Français hors de nos frontières. Mais savez-vous quels sont les pays les plus prisés par nos expatriés et pour quelles raisons ?

Fiscalité non-résident: Faut-il s'expatrier au Portugal ?

Il y a un an, la France perdait le championnat d'Europe de Football aux dépens du Portugal. Alors pourquoi ne pas suivre la coupe et aller vivre au Portugal ? En plus d'avoir une équipe championne, le pays ne manque pas d'atouts et attire de plus en plus de Français, notamment des retraités qui peuvent être totalement exonérés d'impôt. Nós vamos lá ?

L'expatriation, seule solution pour échapper à la fiscalité ?

ISF, IR à plus de 30%, prélèvement sociaux à tous les coups, etc... la fiscalité française sur le patrimoine est sans doute l'une des plus complexes au monde et peut-être la plus lourde. D'après une étude, elle pousserait des centaines de personnes à quitter l'Hexagone, et créerait un manque à gagner de plus de 1 milliard d'euros

Non-résidents : même hors de France, suis-je toujours concerné(e) par l'ISF ?

Même en quittant la France, vous pensiez en avoir fini avec le massacre fiscal. Pas tout à fait, car même si vous ne vivez pas en France, vous pouvez être concerné par l'impôt sur la fortune français. Loin des yeux, ne veut pas dire loin du fisc...

Non-résidents : Comment MonFinancier vous accompagne sur toutes vos problématiques patrimoniales

Fort d'une large gamme de solutions financières disponibles pour les non-résidents, mais aussi d'une équipe de CGP habitués à gérer les problématiques patrimoniales des expatriés, MonFinancier accompagne aujourd'hui une bonne centaine de non-résidents. On n'attend plus que vous !

Non-résidents : Quel impôt sur vos revenus de source française ?

Même lorsqu'on vit hors de l'hexagone, on est encore concerné, sur certains types de revenus, par la fiscalité française, ses taux imposants et ses démarches complexes. D'autant que le cas des non-résidents, entre retenues à la source, déclarations à remplir et imposition dans le pays de résidence, est un vrai périple.

Quels placements de droit français sont accessibles aux non-résidents ?

Le saviez-vous ? En devenant non résident fiscal, vous pourrez conserver certains de vos placements dans l'Hexagone, voire en ouvrir de nouveaux même si vous résidez déjà à l'étranger. Une très bonne nouvelle quand on donnait la richesse des produits d'épargne en France, surtout que le statut de non-résident confère des avantages fiscaux qui rendent certains placements en France particulièrement judicieux

Non-résidents : Vous avez toujours des devoirs en France

Loin des yeux, loin du fisc français ? Vous vous dites " non résident " et vous pensez en avoir fini avec le fisc français et le matraquage fiscal. Dans certains cas, l'expatriation à l'autre bout du monde ne permet pas d'échapper automatiquement au bon souvenir de l'administration fiscale. La règle des 183 jours de résidence n'étant pas gravée dans le marbre...

Fiscalité : Si j'avais été allemand...

En termes de fiscalité des particuliers, le système français n'est pas très éloigné du modèle allemand. Seules quelques différences font qu'outre-rhin, la France est souvent considéré comme un " enfer fiscal ", surtout pour les épargnants...

La fiscalité ô Canada

Pour son économie anti-crise, sa qualité de vie et ses territoires francophones, le Canada est une destination de plus en plus privilégiée par les expatriés français. Qu'en est-il de la fiscalité au pays des caribous ?

Résidence fiscale : La fiscalité des expatriés

Depuis 2009, les hausses successives d'impôt en France ont poussé les particuliers français a quitté l'hexagone pour s'installer dans des contrées fiscalement plus clémentes. Le mouvement risque de s'accélérer avec les élections présidentielles, alors que les principaux candidats promettent encore des huasses d'impôts. Des hausses qui toucheront bien sûr les particuliers les plus riches, mais aussi les classes moyennes. Mais avant de partir, il faut bien étudier les différentes règles fiscales et conventions, pour être sûr qu'un déménagement n'est pas fiscalement inutile, voire même désavantageux

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos