mercredi17janvier
Question : Prescription ISFFiscalité / Défiscalisation17/01/2018Bonjour,
Le 1/06/2012
je reçois du fisc une LR pour DEMANDE DE JUSTIFICATION ISF en vue du contrôle des annees 2009-2010-2011
J'envoie les justificatifs demandés
Le 18/09/2013
je reçois une demande de RV (2/10/2013) pour l'examen de mon dossier concernant ISF 2010/2011/2012
Cette rencontre a conjcernée a une demande de justication de valeurs residence principale et appartement
Ce que je fis
DEPUIS plus aucune nouvelles !
Dois je considérais le dossier clos?
Si non quelle est la date LIMITE de redressement?
Si vous n'avais pas de réponse précise OU PUIS JE M'ADRESSER ( ailleurs qu'au fisc)
Merci D'avance
M ZDZIOBEK

Bonjour

Un arrêt de la Cour de Cassation en date du 17 janvier dernier est venu préciser le délai de reprise en matière d'ISF. Les délais de reprise en matière d'ISF sont :
La prescription triennale, dite prescription abrégée expirant le 31 décembre de la troisième année suivant l'enregistrement de l'acte ou de la déclaration, qui s'applique lorsque l'exigibilité des droits a été suffisamment révélée à l'administration sans qu'il soit nécessaire de recourir à des recherches ultérieures (même délai pour établir l'insuffisance de valeur).
La prescription sexennale (auparavant décennale), dite de longue durée expirant le 31 décembre de sixième année suivant celle du fait générateur, qui s'applique en cas de nécessité de recherches ultérieures par l'administration, d'absence de déclaration ou d'acte présenté à la formalité de l'enregistrement.
Ainsi, en matière d'ISF, la prescription de longue durée s'applique en l'absence de déclaration et en cas d'omission d'un bien dans la déclaration. La prescription abrégée est en revanche applicable lorsque le bien est indiqué dans la déclaration même si la méthode déterminant sa valeur n'est pas précisée.
Dans certain cas, le droit de reprise peut s'exercer jusqu'au 31 décembre de la dixième année suivant le fait générateur. Tel est le cas lorsque les obligations déclaratives relatives à des avoirs détenus à l'étranger sur des comptes bancaires, des contrats d'assurance-vie ou dans des trusts n'ont pas été respectées.

Certains événements, lorsqu'ils interviennent avant l'expiration du délai de reprise, ont pour effet d'interrompre la prescription et d'ouvrir à l'administration un nouveau délai pour mettre en recouvrement les droits omis.

Une proposition de rectification notifiée au contribuable avant l'expiration du délai de reprise interrompt ainsi la prescription dans la limite du montant des rectifications proposées. L'administration dispose alors d'un nouveau délai de même durée que celui interrompu, à compter du 1er janvier suivant, pour établir l'imposition

Bonne journée

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Les bons choix pour votre épargne
Assurance vie 
Notre sélection des meilleurs contrats
Je découvre 
SCPI 
Notre gamme en direct & en assurance vie
Je découvre 
PER 
Notre sélection pour votre retraite
Je découvre